GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA relative sea-level history for Arviat, Nunavut, and implications for Laurentide Ice Sheet thickness west of Hudson Bay
AuteurSimon, K M; James, T S; Forbes, D L; Telka, A M; Dyke, A S; Henton, J A
SourceQuaternary Research (New York) vol. 82, issue 1, 2014 p. 185-197, https://doi.org/10.1016/j.yqres.2014.04.002
LiensSupplement
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20140009
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.yqres.2014.04.002
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC55E; 55E; 55L/01; 55L/02; 55L/03; 55L/04; 65H/09; 65H/10; 65H/15; 65H/06; 65I/01; 65I/02
Lat/Long OENS-97.0000 -93.5000 62.3333 60.5000
Sujetsdatation au radiocarbone; isostasie; relèvement isostatique; variations du niveau de la mer; changements du niveau de la mer; Holocène; soulèvement de la croûte; établissement de modèles; nappes glaciaires; Calotte glaciaire Laurentide; géochronologie; Quaternaire
Illustrationsphotographs; location sketch maps; analyses
ProgrammeInfrastructure côtière, Géosciences de changements climatiques
Résumé(disponible en anglais seulement)
Thirty-six new and previously published radiocarbon dates constrain the relative sea-level history of Arviat on the west coast of Hudson Bay. As a result of glacial isostatic adjustment (GIA) following deglaciation, sea level fell rapidly from a high-stand of nearly 170 m elevation just after 8000 cal yr BP to 60 m elevation by the mid Holocene (~ 5200 cal yr BP). The rate of sea-level fall decreased in the mid and late Holocene, with sea level falling 30 m since 3000 cal yr BP. Several late Holocene sea-level measurements are interpreted to originate from the upper end of the tidal range and place tight constraints on sea level. A preliminary measurement of present-day vertical land motion obtained by repeat Global Positioning System (GPS) occupations indicates ongoing crustal uplift at Arviat of 9.3 ± 1.5 mm/yr, in close agreement with the crustal uplift rate inferred from the inferred sea-level curve. Predictions of numerical GIA models indicate that the new sea-level curve is best fit by a Laurentide Ice Sheet reconstruction with a last glacial maximum peak thickness of ~ 3.4 km. This is a 30--35% thickness reduction of the ICE-5G ice-sheet history west of Hudson Bay.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Nous avons mené des travaux sur le terrain à l'ouest de la baie d'Hudson, dans les environs de la collectivité d'Arviat, au Nunavut. Les travaux ont mis l'accent sur le prélèvement d'échantillons dans le but d'établir le niveau qu'atteignait la mer par le passé, par exemple des coquillages marins et du bois de grève situés à l'intérieur des terres, loin de la rive actuelle. Nous avons daté au radiocarbone un certain nombre de ces échantillons et avons pu établir un registre de l'évolution du niveau de la mer dans la région sur plusieurs milliers d'années. L'histoire du niveau de la mer montre que celui-ci s'est abaissé de façon continue en raison du soulèvement des terres qui se poursuit depuis le retrait de l'Inlandsis laurentidien (processus appelé relèvement isostatique postglaciaire). L'histoire du niveau de la mer nous permet également d'estimer le taux de soulèvement vertical actuel des terres; nos estimations, soit environ 9,2 mm/année, s'accordent bien avec un taux préliminaire mesuré par une station GPS. En comparant le niveau de la mer établi pour différentes périodes aux résultats de modèles numériques, nous avons pu montrer que les reconstitutions modernes de l'Inlandsis laurentidien font état de glaces environ 30 % trop épaisses à l¿ouest de la baie d'Hudson.
GEOSCAN ID293855