GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTaconic metamorphism preserved in the Baie Verte Peninsula, Newfoundland Appalachians: Geochronological evidence for ophiolite obduction and subduction and exhumation of the leading edge of the Laurentian (Humber) margin during closure of the Taconic Seaway
AuteurCastonguay, S; van Staal, C R; Joyce, N; Skulski, T; Hibbard, J P
SourceGeoscience Canada vol. 41, no. 4, 2014 p. 459-482, https://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.055
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130506
ÉditeurAssociation géologique du Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.12789/geocanj.2014.41.055
Mediapapier; numérique; en ligne
Formatspdf
ProvinceTerre-Neuve-et-Labrador
SNRC12H/16; 12I/01
Lat/Long OENS -56.5000 -56.0000 50.1667 49.8333
Sujetsorogenèse; datations au uranium-plomb; datation au uranium-plomb; métamorphisme; accretion; éclogîtes; amphibolites; Complexe de Birchy ; Suite Métamorphique d'East Pond ; géologie structurale; géochronologie; Ordovicien
Illustrationslocation maps; geological sketch maps; photographs; photomicrographs; diagrams; tables
ProgrammeCoordination de IGC-4, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméLa péninsule de Baie Verte dans les Appalaches de l'ouest de Terre-Neuve a conservé des indices de la fermeture du bras de mer taconique, qui a mené à l'obduction des ophiolites de la bande océanique de Baie Verte (BOBV) sur la marge laurentienne (Humber) et à l'orogénèse taconique. La rareté des âges radiométriques taconiques (et la prédominance des données siluriennes (saliniques)) provenant des roches de la marge de Humber (i.e. la plaque subductée) a été problématique, mettant en question l'intensité et l'existence de la collision orogénique taconique. De la géochronologie 40Ar/39Ar et U-Pb in situ a été réalisée sur des unités métamorphisés provenant du socle laurentien (la Suite Métamorphique d'East Pond d'âge Mésoprotérozoïque), du Complexe de Birchy daté à ca. 560 Ma formant la partie frontale de la marge de Humber, and des roches ophiolitiques de la BOBV (Complexe d'Advocate) datée à ca. 490 Ma afin de confronter ce questionnement. Nos résultats confirment les indices de métamorphisme taconique le long de la marge de Humber et à la base des ophiolites. Les âges obtenus à la base structurale du Complexe d'Advocate (481-465 Ma) sont interprétés comme reflétant la période d'accrétion et d'épaississement interne de l'ophiolite, tandis que les données du Complexe de Birchy sous-jacent (467-461 Ma) enregistrent le sous-charriage et l'exhumation de la partie frontale de la marge de Humber au sein d'un chenal de subduction, de façon pénécontemporaine à l'obduction finale de la BOBV. Un âge concordant de ca. 465 Ma d'un zircon et les données de terres rares provenant d'une éclogite rétromorphosée de la suite métamorphique d'East Pond suggèrent que la marge de Humber parautochtone a été localement subductée à des conditions du faciès éclogitique durant la collision taconique et partiellement exhumée à des conditions du faciès des amphibolites précédant la forte surimposition tectonométamorphique silurienne (salinique).
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. La géologie de la péninsule Baie Verte, dans les Appalaches de la partie occidentale de Terre-Neuve, conserve des indices de la fermeture du bras de mer taconique, qui a mené à l'obduction des ophiolites de la zone océanique de Baie Verte sur la marge laurentienne (Humber). Nos résultats (478 à 457 Ma) confirment les signes d'un métamorphisme de la phase taconique le long de la marge de Humber et à la base des ophiolites. Nous interprétons les âges comme étant le reflet de la chronologie de l'accrétion et de l'épaississement interne des ophiolites. Cette étude est essentielle pour mieux comprendre les événements tectoniques les plus anciens qui ont entraîné la formation des Appalaches, ce qui pourrait conduire à l'élaboration de meilleures stratégies d'exploration dans ces milieux géologiques complexes.
GEOSCAN ID293821