GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurficial geology, Yellowknife area, Northwest Territories, parts of NTS 85-J/7, NTS 85-J/8, NTS 85-J/9 and NTS 85-J/10
TéléchargerTéléchargements
AuteurWolfe, S A; Kerr, D E
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 183, 2014, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/293725
Année2014
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/293725
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/25,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 11 (NAD83)
Medianumérique; en ligne
Liensreadme
Formatspdf; rtf; xml; xls; shp
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC85J/07NE; 85J/08NW; 85J/08NE; 85J/09SE; 85J/09SW; 85J/10SE
Lat/Long OENS-114.5667 -114.2000 62.7250 62.3833
Sujetsdépôts glaciaires; elements glaciaires; topographie; types de terrain; dépôts organiques; alluvions; dépôts glaciolacustres; dépôts fluvioglaciaires; Holocène; Pléistocène; Province des esclaves; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps
ProgrammeInfrastructures terrestres, Géosciences de changements climatiques
Image
Diffusé2014 04 09
RésuméPendant le Wisconsinien tardif jusqu'à environ 10 000 ans avant le présent, la baie de Yellowknife était recouverte par l'Inlandsis laurentidien avec écoulement glaciaire général vers le sud-ouest. Avec le retrait de la glace, le lac glaciaire McConnell inonda la région et, avec la baisse du niveau des eaux, fut remplacé par le proto-Grand lac des Esclaves. La géologie de surface présente des affleurements rocheux étendus et, dans les terres basses, une prédominance de sédiments fins qui se déposèrent dans les environnements glaciolacustres profonds et des lacs postglaciaux peu profonds. Parmi les autres sédiments, se trouvent de grands dépôts fluvioglaciaires subaquatiques de sable et de gravier, retriés en surface par l'action des vagues. On voit beaucoup de roche-mère érodée par les vagues et, occasionnellement, des blocs perchés sur la roche-mère et peu de till exposé. La végétation se compose principalement de forêts ouvertes ou denses d'épinettes noires, pins gris et bouleaux, au milieu de marais et de tourbières minérotrophes et ombrotrophes dans les terres basses. Le pergélisol est discontinu et se trouve dans la plupart des dépôts organiques ainsi que dans les sédiments alluvionnaires et glaciolacustres.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Pendant le Wisconsinien tardif jusqu¿à environ 10 000 ans avant le présent, la baie de Yellowknife était recouverte par l¿Inlandsis laurentidien avec écoulement glaciaire général vers le sud-ouest. Avec le retrait de la glace, le lac glaciaire McConnell inonda la région et, avec la baisse du niveau des eaux, fut remplacé par le proto-Grand lac des Esclaves. La géologie de surface présente des affleurements rocheux étendus et, dans les terres basses, une prédominance de sédiments fins qui se déposèrent dans les environnements glaciolacustres profonds et des lacs postglaciaux peu profonds. Parmi les autres sédiments, se trouvent de grands dépôts fluvioglaciaires subaquatiques de sable et de gravier, retriés en surface par l¿action des vagues. On voit beaucoup de roche-mère érodée par les vagues et, occasionnellement, des blocs perchés sur la roche-mère et peu de till exposé. La végétation se compose principalement de forêts ouvertes ou denses d¿épinettes noires, pins gris et bouleaux, au milieu de marais et de tourbières minérotrophes et ombrotrophes dans les terres basses.
GEOSCAN ID293725