GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMineral chemistry and supporting databases for TGI4 project on "Trace elements in Fe-oxides from fertile and barren igneous complexes: Investigating their use as a vectoring tool in the intrusions that host Ni-Cu-PGE deposits"
TéléchargerTéléchargements
AuteurDare, S A S; Ames, D E; Lightfoot, P C; Barnes, S -J; Beaudoin, G
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 7538, 2014, 45 pages, https://doi.org/10.4095/293640
Année2014
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/293640
Mediaen ligne; numérique
Liensreadme
Formatspdf; xls; rtf
ProvinceOntario; Terre-Neuve-et-Labrador
SNRC41I/06; 41I/07; 41I/10; 41I/11; 14C/05; 14D/08
Lat/Long OENS-81.5000 -80.5000 46.8333 46.4167
Lat/Long OENS-62.5000 -61.5000 56.5000 56.2500
Sujetsanalyses chimiques; analyses des éléments en trace; géochimie des éléments en trace; éléments en trace; oxydes de fer; sulfures; gîtes sulfureux; altération; Archéen; minéralisation; nickel; cuivre; platine; métaux de base; gisements de métaux de base; roches intrusives mafiques; roches ultramafiques; roches magmatiques; gîtes magmatiques; Complexe de Sudbury Igneous ; Éléments du groupe de platine; géologie économique; géochimie; minéralogie; Précambrien
Illustrationslocation maps; plots; tables; spectra
Consultation
Endroit
 
Bibliothèque de Ressources naturelles Canada - Ottawa (Sciences de la Terre)
 
ProgrammeÉtude des gîtes magmatiques de Ni-Cu-EPG, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Diffusé2014 03 02
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration. Les objectifs de ce projet étaient de trouver si la géochimie d'éléments traces d'oxydes de fer (magnétite et ilménite), que l'on trouve dans des gisements de NI encaissés dans des intrusions, montrent des signes de saturation et de ségrégation de sulfures, pourrait pointer vers un gisement de sulfures à la base ou au mur de l'intrusion. Les résultats obtenus pour deux endroits qui contiennent certains des plus grands gisements de nickel au Canada sont présentés pour le district minier de Sudbury, en Ontario, ainsi que pour l'intrusion de Voisey Bay et l'intrusion stratifiée de Newark Island dans la suite plutonique de Nain au Labrador. Ce dossier présente des données géochimiques (à la fois sur les minéraux et les roches totales) de ces trois complexes ignés.
GEOSCAN ID293640