GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreDetecting and mapping gossans using remotely-sensed data: a review
AuteurHarris, J R; Williamson, M C; Percival, J B; Behnia, P
SourceL'Association géologique du Canada-L'Association minéralogique du Canada, Réunion annuelle conjointe, Recueil des résumés vol. 37, 2014 p. 114 (Accès ouvert)
LiensOnline - En ligne
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130434
RéunionGeological Association of Canada - Mineralogical Association of Canada Joint Annual Meeting; Fredericton; CA; mai 21-23, 2014
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
Sujetstélédétection; chapeaux ferrugineux; techniques de cartographie; cartographie par ordinateur; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géophysique
Illustrationssatellite imagery; tables; graphs; location maps; diagrams
ProgrammeGéosciences environnementales, adaptation et impacts sur l'environnement, environnement du nord
Résumé(non publié)
Les chapeaux de fer sont des dépôts de surface formés par l'oxydation de sulfures contenus dans les roches hôtes, là où des fluides acides et oxydants sont disponibles. Dans un profil de chapeau de fer classique, les sulfures primaires sont remplacés par des pseudomorphes ferrifères tels que la ferrihydrite, la goethite et la jarosite. De manière caractéristique, les sols sont le résultat d'une accumulation sédimentaire de surface et forment une couronne oxydée. La plupart des chapeaux de fer présentent une couleur distincte allant du rouge au jaune en passant par l'orange en raison de la présence de fer ferrique et peuvent dans certains cas être noirs à la suite de la météorisation d'oxydes de manganèse. Les chapeaux de fer sont d'importants vecteurs pointant vers des gîtes minéraux enfouis, mais ils peuvent aussi avoir un impact sur l'environnement polaire si la solution acide résultante transfère des métaux de transition dans le pergélisol et les bassins de drainage locaux. La télédétection peut être utilisée non seulement pour détecter et cartographier les chapeaux de fer, mais aussi, avec l'introduction de l'imagerie hyperspectrale, identifier efficacement les espèces de minéraux ferrifères. Cette présentation fait un survol des techniques de traitement des images mises au point pour la détection et l'identification de la minéralogie des chapeaux de fer à l'aide d'une variété de senseurs spectraux/spatiaux à moyenne résolution ainsi que d'instruments plus avancés à haute résolution. Des exemples tirés de différentes régions d'étude dans le Nord du Canada serviront à illustrer ces techniques de traitement des images. En outre, les spectres de divers minéraux ferrifères mesurés sur le terrain ou en laboratoire sont utilisés pour comparer et vérifier les signatures dérivées des données acquises par télédétection.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La conférence offrira un aperçu de la télédétection appliquée à la détection de chapeaux de fer dans le Nord du Canada. Les auteur(e)s collaborent depuis 2011 sur la localisation, la minéralogie et la géochimie des chapeaux de fer dans la partie centrale de l'île Victoria, dans les Territoires du Nord-Ouest, et la partie ouest de l'île Axel Heiberg, au Nunavut. Ils présenteront une synthèse des résultats des activités de recherche et compareront leurs observations à celles qui caractérisent les chapeaux de fer situés dans d'autres régions du Nord du Canada.
GEOSCAN ID293571