GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreClimate change impacts on continental weathering through the Middle Jurassic to Lower Cretaceous of Sverdrup Basin, Canadian Arctic
AuteurGalloway, J; Grasby, S; Swindles, G; Dewing, K
SourceGeophysical Research Abstracts vol. 16, 2014 p. 1
LiensOnline - En ligne
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130409
ÉditeurEuropean Geophysical Union
RéunionEuropean Geosciences Union General Assembly 2014; Vienna; AT; avril 27 - mai 2, 2014
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC69E/04
Lat/Long OENS-99.7667 -99.7500 78.1167 78.0833
Sujetsclimat; fluctuations climatiques; paléoclimats; paléoenvironnement; Bassin de Sverdrup ; Changement climatique; paléontologie; géologie de l'environnement; Mésozoïque; Crétacé; Jurassique
ProgrammeBassin sédimentaire Sverdrup, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Les strates du Jurassique au Crétacé du bassin de Sverdrup, dans l'archipel Arctique du Canada, renferment des successions marines et non marines que l'on peut étudier en vue de reconstituer les paléoclimats et les paléoenvironnements, qui sont mal compris aux hautes latitudes. Nous utilisons la géochimie des éléments intégrée à la palynologie pour étudier une succession continue de l'Aalénien à l'Albien préservée dans le puits de pétrole et de gaz Hoodoo Dome H-37, foré dans la partie sud de l'île Ellef Ringnes, près du centre du bassin de Sverdrup. Nous utilisons l'analyse de grappes (sommation incrémentielle des carrés encadrée par la stratigraphie; logiciel CONISS) pour définir quatre zones géochimiques qui sont grossièrement contemporaines de changements majeurs dans les assemblages palynologiques et que l'on croit refléter des changements dans le paléoclimat régional. La zone 1 (de l'Aalénien tardif au Bathonien) est caractérisée par des palynomorphes associés à des conditions de climat humide et chaud. L'indice d'altération chimique (IAC) est élevé dans cet intervalle, ce qui est attendu d'un tel climat. Une transition vers un climat aride et chaud saisonnier s'est produite au Bathonien et les conditions représentatives de ce climat se sont maintenues jusqu'au Kimméridgien ou Valanginien (zone 2). Cet intervalle est caractérisé par une diminution de la météorisation chimique, indiquée par une chute de l'IAC. L'apparition de la zone 3 (du Kimméridgien ou du Valanginien au Barrémien tardif ou à l'Aptien précoce) s'est produite durant une transition vers des conditions humides et fraîches et est associée à une période de soulèvement régional et de rifting. La zone 3 est marquée par une chute substantielle et progressive de l'IAC, ce qui indique la transition d'un système favorisant la météorisation à un système à dominante de transport, probablement associée à une déstabilisation du paysage. Une activité tectonique réduite dans la zone 4 (de l'Aptien précoce à l'Albien précoce ou moyen) atteste d'un retour à une météorisation chimique active, probablement associée à une stabilisation du paysage, révélée par une augmentation continue de pollen de taxons de conifères des hautes terres. Les registres géochimiques et palynologiques des strates du Jurassique moyen-Crétacé inférieur dans le puits de pétrole et de gaz Hoodoo Dome H-37 présentent d'étroites corrélations, ce qui témoigne de liens à long terme entre les communautés de plantes terrestres et les processus de météorisation.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Des strates datant du Jurassique au Crétacé dans le bassin de Sverdrup, dans l'archipel Arctique canadien, contiennent des roches marines et non marines dont l'étude permet de reconstituer les paléoclimats et les paléoenvironnements des hautes latitudes qui sont peu connus pour ces périodes. Nous utilisons la géochimie des éléments intégrée à la palynologie (pollen et spores) pour étudier une succession continue de strates préservées dans le puits de pétrole et de gaz Hoodoo Dome H-37 qui a été foré dans l'île Ellef Ringnes, près du centre du bassin de Sverdrup. À l'aide d'analyses statistiques, nous délimitons quatre « zones géochimiques » qui sont généralement contemporaines de changements majeurs dans l'abondance du pollen et des spores, que nous interprétons comme le reflet de changements dans le paléoclimat régional. La cohérence de l'ensemble de données géochimiques et de données sur le pollen et les spores permet de supposer des liens à long terme entre les communautés de végétaux terrestres et les processus de météorisation.
GEOSCAN ID293516