GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThree-dimensional resistivity structure of southern Alberta, Canada: implications for Precambrian tectonics
AuteurNieuwenhuis, G; Unsworth, M J; Panu, D; Craven, J; Bertrand, E
SourceGeophysical Journal International vol. 197, 2014 p. 838-859, https://doi.org/10.1093/gji/ggu068
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130395
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1093/gji/ggu068
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceAlberta
SNRC72E; 72L; 72M; 73D; 82H; 82I; 82J; 82O; 82P; 83A; 83B
Lat/Long OENS-115.0000 -110.0000 53.0000 49.0000
Sujetscraton; propriétés électriques; prospection électrique; levés électriques; levés géophysiques; interprétations géophysiques; géophysique
Illustrationslocation maps; plots; profiles
ProgrammeDiamands, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Les roches du socle précambrien dans le sud de l'Alberta sont masquées par celles du Bassin sédimentaire de l'Ouest du Canada, ce qui rend leur étude dépendante de mesures géophysiques. Les données de levés magnétotelluriques (MT) sont utilisées pour l'étude de la structure de ces roches de socle par la voie de mesures de la résistivité électrique. Les données MT de longue période recueillies dans le sud de l'Alberta dans le cadre du projet Lithoprobe ont été combinées à de nouvelles données pour produire une grille de données qui permet une approche 3D de l'analyse des données. L'analyse dimensionnelle donne à penser que les données de périodes de moins de 1 000 s étaient relativement bidimensionnelles. Cependant, les modèles d'inversion 2D des données MT en Alberta produisent des entités de faible résistivité dans la croûte qui se déplacent selon les données incluses dans l'inversion. Ces entités ont antérieurement été attribuées à une anisotropie crustale. L'inversion 3D fournit un modèle de résistivité qui s'ajuste bien aux données MT mesurées et montre également une bonne corrélation avec les limites des domaines du Précambrien ainsi qu'avec les interprétations d'autres données géophysiques. Ce jeu de données MT définit un important conducteur dans le manteau supérieur qui coïncide avec le bloc de Loverna de l'Archéen du domaine de Hearne. Cette anomalie est appelée «conducteur de Loverna» et son extrémité méridionale est définie par une augmentation prononcée de la résistivité du manteau supérieur le long de la structure de Vulcan, laquelle correspond à une anomalie linéaire de champ de potentiel d'environ 300 km de longueur entièrement enfouie sous les successions du Bassin sédimentaire de l'Ouest du Canada. Puisque l'assemblage de la lithosphère dans ce secteur remonte à environ 1,9-1,8 Ga, l'anomalie de faible résistivité dans le manteau supérieur n'est pas associée à cette activité tectonique récente. Le conducteur de Loverna s'est vraisemblablement formé par l'enrichissement du manteau lithosphérique par le jeu de la subduction le long de la structure de Vulcan lors de l'assemblage de la Laurentie au Protérozoïque. Plus précisément, ce modèle est en accord avec les interprétations récentes qui attribuent l'origine de la structure de Vulcan à une collision le long d'une zone de subduction inclinée vers le nord.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La tectonique de collision a dominé la formation du bouclier précambrien profond dans le sud de l¿Alberta, comme l¿indique la cartographie magnétotellurique. Les nouveaux jeux de données et modèles 3D diffèrent considérablement des anciens modèles 2D et clarifient grandement l¿interprétation des structures profondes. Financé conjointement par le programme GEM et par la Commission géologique de l¿Alberta, le projet a permis d¿étudier les liens entre les kimberlites diamantifères et le manteau terrestre en Alberta. La géométrie des blocs représentés dans le sud de l¿Alberta peut mieux s¿expliquer par la collision et offre de nouvelles orientations pour guider l¿exploration dans les régions plus septentrionales de l¿Alberta (où de nouvelles données ont récemment été recueillies et où le potentiel diamantifère est plus élevé).
GEOSCAN ID293469