GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreNainlin Formation, a new Middle Cambrian map unit from the Mackenzie Mountains, Northwest Territories
AuteurMacNaughton, R B; Fallas, K M
SourceBulletin of Canadian Petroleum Geology vol. 62, no. 2, 2014 p. 37-67, https://doi.org/10.2113/gscpgbull.62.2.37
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130384
ÉditeurCanadian Society of Petroleum Geology
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/gscpgbull.62.2.37
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; html
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest; Yukon
SNRC95M/09; 95M/10; 95M/11; 95M/12; 95M/13; 95M/14; 95M/15; 95M/16; 95N/09; 95N/10; 95N/11; 95N/12; 95N/13; 95N/14; 95N/15; 95N/16; 96C; 96D; 96E/01; 96E/02; 96E/03; 96E/04; 96E/05; 96E/06; 96E/07; 96E/08; 96E/10; 96E/11; 96E/12; 96E/13; 96E/14; 96E/15; 96F/01; 96F/02; 96F/03; 96F/04; 96F/05; 96F/06; 96F/07; 96F/08; 105O/09; 105O/10; 105O/11; 105O/12; 105O/13; 105O/14; 105O/15; 105O/16; 105P/09; 105P/10; 105P/11; 105P/12; 105P/13; 105P/14; 105P/15; 105P/16; 106A; 106B; 106G; 106H; 106I/01; 106I/02; 106I/03; 106I/04; 106J/01; 106J/02; 106J/03; 106J/04
Lat/Long OENS-132.0000 -124.0000 66.2500 63.5000
Sujetsroches sédimentaires; grès; conglomérats; schistes; silstones; dolomies; évaporites; stratigraphie; Paléozoïque; Cambrien
Illustrationslocation maps; photographs; stratigraphic columns; cross-sections
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLa Formation de Nainlin (nouvelle unité) est proposée pour unifier deux successions du Cambrien moyen de « lits rouges » qui affleurent la partie orientale des monts Mackenzie des Territoires du Nord-Ouest. Les strates à l'est de l'arche de Mackenzie étaient précédemment vues comme un faciès proximal de la Formation de Saline River, tandis que les strates équivalentes plus éloignées à l'ouest étaient incluses en tant que membre basal à même la Formation des monts Franklin. En raison de la météorisation, les deux successions se caractérisent par un faciès silicoclastique rouge ayant préservé les marques de sédimentation dans un contexte marin peu profond jusqu'à marginal dans des conditions restreintes. Tandis que le mudrock et l'évaporite prédominent dans la Formation de Saline River, la Formation de Nainlin est riche en grès quartzique et pauvre en évaporite; à l'échelle locale, le conglomérat y est préservé, notamment dans les sections étudiées le long du flanc est de l'arche de Mackenzie. Bien qu'à l'échelle locale la Formation de Nainlin contienne de la dolomie, son caractère silicoclastique prédominant la distingue de la Formation des monts Franklin où la dolomie prédomine. Disposée en discordance angulaire sur les formations du Néoprotérozoïque et celles plus précoce du Cambrien, la Formation de Nainlin est encaissée au toit par la Formation des monts Franklin de manière concordante et généralement progressive. L'âge de la Formation de Nainlin correspond en partie aux Formations de Hess River et de Rockslide, lesquelles s'étendent à l'est et au sud, mais la Formation n'a pas été cartographiée en continuité avec celles-ci. La limite occidentale de la Formation de Nainlin est une arête zéro dans le mur de la faille du plateau NTS 106A; la Formation s'étend jusqu'à la partie la plus orientale des monts Mackenzie où elle passe latéralement dans la Formation de Saline River. Selon les données publiées sur l'âge des unités sous-jacentes et sus-jacentes, la Formation de Nainlin ne serait guère plus ancienne que le Delamérien (Cambrien moyen précoce) et plus récente que le Marjumien tardif (Cambrien moyen tardif). Généralement d'une épaisseur de moins de 100 m, la Formation de Nainlin peut atteindre 300 m à l'échelle locale. On peut la voir préservée dans trois ceintures d'affleurement séparées par des paléosommets allongés apparemment en forme de cannelures sur la vaste crête de l'arche de Mackenzie. Le sommet oriental est surnommé « Sheep Lick high ». Plus à l'ouest, il est possible de cartographier les paléosommets au mur et au toit de la faille du plateau; on les a surnommés « Deadend high » et « Sayunei high », respectivement. Les paléosommets et les ceintures d'affleurement qui y sont intercalées sont orientés nord-ouest sud-est, comme on peut l'observer dans la transition du faciès de la Formation de Nainlin dans la Formation de Saline River.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans le présent document, nous proposons qu'une nouvelle unité stratigraphique soit officialisée dans les monts Mackenzie (Territoires du Nord-Ouest). La (nouvelle) Formation de Nainlin unifie dans la zone d'étude des types de roche distincts qui étaient auparavant inclus dans des formations existantes. Toutefois, ces roches ont beaucoup plus en commun entre elles qu'avec les unités dans lesquelles elles étaient incluses. La Formation de Nainlin est constituée de grès à couleur d'altération rouge et de pélite avec des quantités moindres de conglomérat et de carbonate. La cartographie de la distribution dans la Formation de Nainlin confirme les idées antérieures concernant l'étendue de l'arche de Mackenzie, vaste région allongée qui était élevée au cours du Cambrien. Elle révèle également que le large sommet de l'arche de Mackenzie était ondulé, et nous proposons des noms officieux pour les crêtes allongées qui définissaient les ondulations (hauteur de Sheeplick, hauteur de Deadend, hauteur de Sayunei). Au cours du Cambrien, l'arche de Mackenzie a déterminé la distribution des types de roche le long de la limite ouest de la région de prospection pétrolière et gazière dans la plaine du Mackenzie.
GEOSCAN ID293439