GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCryosat reveals significant recent elevation change for some Arctic Ice Caps
AuteurGray, L; Burgess, D
SourceIASC Workshop on the dynamics and mass budget of Arctic glaciers, abstracts and program; par Copland, L (éd.); Tijm-Reljmer, C H (éd.); 2014 p. 19-20
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130378
RéunionInternational Arctic Science Commitee, Workshop & Network on Arctic Glaciology annual meeting; Ottawa; CA; février 3-5, 2014
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf; doc
ProvinceNunavut; Territoires du Nord-Ouest
Lat/Long OENS-120.0000 -64.0000 84.0000 68.0000
Sujetstopographie; méthodes radar; géophysique
ProgrammeGestionn aire de programme - sciences de changements climatiques, Géosciences de changements climatiques
LiensOnline - En ligne (PDF, 792 KB)
Résumé(non publié)
Jusqu'ici, l'altimétrie radar par satellite a fourni de l'information au sujet des variations de la hauteur de la glace dans les grandes masses glaciaires du centre du Groenland et de l'Antarctique, mais elle a été moins utile pour déceler les changements dans les calottes glaciaires plus petites, comme celles qu'on trouve dans l'Arctique canadien. CryoSat a été mis au point par l'Agence spatiale européenne. Il a été muni d'un mode spécial qui devait permettre d'estimer l'altitude des grandes masses de glace en mesurant la pente bordant ces masses, les calottes glaciaires et les glaciers plus petits dans de nombreuses régions du monde. Avec les changements climatiques potentiels et l'incertitude qui plane sur la fonte des glaces à venir, il est devenu plus urgent d'améliorer les outils de surveillance des changements dans toutes les régions glaciaires dans le monde. Puisque les calottes glaciaires et les glaciers de taille plus petite contribueront de manière importante à l¿élévation future du niveau des mers, il est évident qu'il faut établir des mécanismes de surveillance par satellite adéquats. Nous avons démontré que le mode SARIn de CryoSat peut fournir des données utiles sur le changement d'altitude de bon nombre de calottes glaciaires dans l'Arctique.

Le mode SARIn de CryoSat est pourvu de fonctionnalités essentielles qui permettent d'extraire des données adéquates sur la hauteur des calottes glaciaires plus petites. Leur empreinte est relativement faible; l'interférométrie transversale permet de cartographier la position du « point de passage au plus près » et le style d¿orbite offre une couverture relativement fréquente, en particulier pour les calottes glaciaires de haute latitude. On a réussi à recueillir des données sur le changement de la hauteur de certaines calottes glaciaires clés dans l'Arctique, dont les calottes Penny et Barnes sur l'île de Baffin, la calotte glaciaire de l'île Devon et la calotte glaciaire Agassiz sur l'île d'Ellesmere. Nos recherches préliminaires montrent qu'une fonte importante s¿est produite pendant l'été 2012, particulièrement dans les calottes glaciaires situées plus au sud, soit celles de Barnes et de Penny sur l'île de Baffin. Dans la mesure du possible, les données par satellite sur le changement d'altitude seront comparées avec les mesures prises du haut des airs et celles effectuées sur place.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'analyse préliminaire des données de l'altimètre radar CryoSat révèle des changements importants dans l'altitude annuelle de certaines grandes calottes de glace dans l'Extrême-Arctique du Canada. Nous faisons également la preuve que le contrôle fréquent des calottes glaciaires de haute latitude par CryoSat nous permet de déceler les changements saisonniers de la masse glaciaire et donc de distinguer la perte de masse (fonte estivale) et le gain de masse (accumulation hivernale). L'altimètre radar CryoSat est une initiative de l'Agence spatiale européenne qui jouera un rôle essentiel dans l'approche du Canada à l'observation des corrélations entre les glaciers et le climat, contribuant aux objectifs du Programme de géosciences des changements climatiques grâce à l'acquisition de données sur l'évolution de la masse des glaciers, qui est liée à l'écoulement d'eau douce dans les océans.
GEOSCAN ID293433