GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreHow well is firn densification represented by a physically-based multilayer model? Model evaluation for the Devon Ice Cap, Nunavut, Canada
AuteurGascon, G; Sharp, M; Burgess, D; Bezeau, P; Bush, A B G; Morin, S; Lafaysse, M
SourceJournal of Glaciology vol. 60, no. 222, 2014 p. 1-11, https://doi.org/10.3189/2014JoG13J209
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130338
ÉditeurAmerican Geophysical Union
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.3189/2014JoG13J209
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC48H/03; 48H/06
Lat/Long OENS-83.0000 -82.1667 75.4167 75.0833
Sujetsglaciologie; glaciation; climat arctique; climat; végétation; Calotte glaciaire de Devon ; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géophysique; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationstables; photographs; profiles
ProgrammeSurveillance des variables climatiques, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Il est crucial d'évaluer l'exactitude avec laquelle les modèles du manteau neigeux reproduisent les processus hydrologiques dans le névé pour déterminer à quel point ils peuvent simuler les changements à venir du bilan massique des glaciers. Dans la présente communication, nous comparons les simulations du manteau neigeux produites par le modèle Crocus avec l'évolution stratigraphique du névé telle que préservée dans 14 carottes prélevées à quatre altitudes dans la zone d'accumulation de la calotte glaciaire Devon (Canada), lors des périodes du réchauffement estival rapide de 2004 à 2012. Nous avons forcé les simulations avec une combinaison d'observations en surface et de données réanalysées. Les résultats de Crocus sont relativement bons pour tous les sites, bien que les simulations aient, par rapport aux observations, montré un biais positif pour la densité près de la surface et un biais négatif pour la densité en profondeur. Les résultats soulignent l'importance d'intégrer la percolation hétérogène dans le névé et de représenter exactement l'imperméabilité des couches de glace à l'écoulement de l'eau de fonte, afin de reproduire l'évolution du profil de densité observé et le bilan massique pendant les périodes de réchauffement climatique.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le réchauffement récent aux hautes latitudes septentrionales a accéléré, en basse altitude (moins de 1300 m), la perte de masse des calottes glacières par la fonte accrue de la neige et le ruissellement. Parallèlement, il a accru la densité du névé près de la surface, en haute altitude (plus de 1300 m). Cette densification a pour conséquence importante de favoriser le ruissellement en surface sur des étendues plus grandes du terrain glaciaire, accroissant le débit de l'écoulement vers les océans, pendant les épisodes de fonte estivale. Cette étude valide un modèle de densification du névé à l'aide de données prélevées entre 2004 et 2012, sur la calotte glaciaire Devon (Nunavut). La bonne correspondance entre les résultats du modèle et l'observation de l'épaississement de la couche de glace suggère que ces modèles peuvent être utiles pour prédire les taux de perte de masse causée par la fonte en surface des calottes de glace polaires dans le cadre de scénarios de réchauffement climatique.
GEOSCAN ID293362