GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSediment transport processes and bedform mobility during major storms on Grand Banks
AuteurLi, M Z; Prescott, R H; Wu, Y; King, E L; Han, G
SourceOcean Sciences Meeting 2014, abstracts; 2014 p. 1
LiensOnline - En ligne
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130335
ÉditeurAmerican Geophysical Union
RéunionAmerican Geophysical Union's Ocean Sciences Meeting 2014; Honolulu; US; février 22-29, 2014
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatsjpg
ProvinceRégion extracotière de l'est
Sujetstempêtes; dépôts de tempête; configurations lit; déplacement de la configuration lit; transport des sediments; moyens de transport; transport sous-marin; géologie marine
ProgrammeRisques géo marines, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Les violentes tempêtes hivernales et les forts courants océaniques créent et mobilisent diverses figures sédimentaires de fond sur la complexe texture sédimentaire des Grands Bancs de Terre-Neuve. Des échantillons du fond marin et des données de levés géophysiques sont utilisés pour établir la distribution et la morphométrie des principales figures sédimentaires de fond. Les vagues, marées, courants océaniques et courants de dérive prévus par des modèles de 22 violentes tempêtes ont servi de données d¿entrée dans un modèle de transport des sédiments pour prédire les contraintes de cisaillement ainsi que le transport de sédiments sur le fond marin et pour évaluer la mobilité des figures sédimentaires du fond marin. L¿impact des tempêtes est principalement déterminé par la vitesse du vent, la trajectoire de la tempête et la vitesse de translation du centre de la tempête. La hauteur significative des vagues maximale atteint ~14 m et celles-ci se manifestent généralement au nord-est lors de la plupart des tempêtes importantes. Les courants animés par les vents de surface au plus fort des tempêtes sont dirigés principalement vers le sud-est et peuvent atteindre des vitesses de 140 cm/s, soit des valeurs quatre fois supérieures à celles relevées dans des conditions hors tempête. La vitesse de cisaillement sur le fond marin augmente, passant de <2 cm/s dans des conditions hors tempête à >10 cm/s lors des tempêtes importantes. Ceci entraîne un transport étendu et important de sédiments sur les Grands Bancs. Les flux maximaux atteignent environ 2 kg/m/s et sont relevés sur les parties ouest et sud-est des Grands Bancs. Des particules aussi grosses que de petits cailloux peuvent être transportées et des figures sédimentaires de fond peuvent être activées par intermittence lors des tempêtes majeures. Des observations de changements minimaux de la configuration des figures sédimentaires de fond à court terme (années) sont conciliables avec ces quantifications de la mobilité.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les tempêtes hivernales violentes et les forts courants marins créent et entraînent diverses morphologies de fond sur les Grands Bancs de Terre-Neuve. Les échantillons de plancher océanique et les données géophysiques servent à établir la distribution et la morphologie des principales morphologies de fond. Les courants dus aux vagues, aux marées et à l'océan prévus par modèle pour 22 tempêtes violentes ont été utilisés dans un modèle de transport des sédiments en vue de prévoir les contraintes de cisaillement du plancher océanique et le transport des sédiments. Ces résultats servent ensuite à évaluer la mobilité des morphologies de fond. L'impact de la tempête est déterminé principalement par la vitesse du vent, la trajectoire de la tempête et la vitesse de déplacement de la tempête. La hauteur significative des vagues maximale atteint ~14 m (direction N.-E.) durant les tempêtes violentes. Les courants dus au vent en surface durant les périodes d'intensité maximale des tempêtes atteignent jusqu'à 1,4 m/s (direction S.-E. en grande partie). Les tempêtes causent du transport de sédiments à grande échelle sur les Grands Bancs et le débit maximal atteint environ 2 kg/m/s. La plupart des morphologies de fond sur les Grands Bancs devraient être activées de façon intermittente durant les tempêtes violentes.
GEOSCAN ID293346