GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreInvited review paper: Fault creep caused by subduction of rough seafloor relief
AuteurWang, K; Bilek, S L
SourceTectonophysics vol. 610, 2014 p. 1-24, https://doi.org/10.1016/j.tecto.2013.11.024
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130284
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.tecto.2013.11.024
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetscaractéristiques structurales; failles; fluage; failles, effrondrement; zones de failles; secousses séismiques; magnitudes des séismes; subduction; zones de subduction; tectonique; géophysique
Illustrationslocation maps; cross-sections
ProgrammeRisques géologique du tremblement de terre, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Parmi le large éventail de facteurs thermiques, pétrologiques, hydrologiques et structuraux qui peuvent exercer un effet sur les tremblements de terre de subduction, la rugosité du plancher océanique de la plaque en subduction est l'un des plus importants. Suite à un examen des études sismiques et géodésiques de l'état de verrouillage/fluage des mégachevauchements, nous avons trouvé que le fluage est le mode prédominant de subduction dans les zones où le plancher océanique de la plaque en subduction est très fortement rugueux comme à la marge de Kyushu, dans la fosse de Manille, dans le nord de la fosse d'Hikurangi et dans le sud-ouest du Costa Rica. À Java et dans la fosse des Mariannes, l'état de fluage du mégachevauchement n'est pas encadré par des observations géodésiques, mais le caractère très rugueux du plancher océanique en subduction et l'absence de forts séismes donnent également à penser à l'existence d'un fluage asismique. De grandes entités topographiques sur un plancher océanique en subduction par ailleurs relativement lisse tels que la dorsale Nazca au large du Pérou, la zone de fracture Investigator au large de Sumatra, ainsi que la chaîne de monts sous-marins Joban dans le sud de la fosse du Japon provoquent également un fluage et freinent souvent la propagation d'importantes ruptures. De manière semblable à tous les autres séismes géants, le tremblement de terre de Tohoku en mars 2011 s'est produit dans un secteur où le plancher océanique en subduction est relativement lisse. Le séisme de Tohoku offre aussi un exemple de freinage de la propagation d'une rupture par des monts sous-marins en subduction. Le plancher océanique très rugueux ne fait pas que retarder le processus de localisation du cisaillement, il engendre aussi des contraintes hétérogènes. Dans une telle situation, il y a fluage de la zone de failles en raison de la déformation répartie des roches fracturées, et le fluage peut se produire en même temps que se déroulent des événements transitoires à diverses échelles spatiales et temporelles, accompagnés de tremblements de terre d'intensité faible à modérée. Ce processus ne peut être assimilé à un frottement stable ou instable le long d'une seule surface de contact. L'association de forts tremblements de terre à un plancher océanique relativement lisse et celle de fluage à un plancher océanique très rugueux nécessitent des recherches plus approfondies. La surveillance géodésique du plancher océanique à proximité des fosses, l'imagerie haute résolution de la structure des failles de subduction, des études d'anciennes zones de subduction exhumées ainsi que des études en laboratoire du fluage à basse température amélioreront grandement notre compréhension des processus sismogènes et de fluage ainsi que leurs implications sur les aléas.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La rugosité du plancher océanique en subduction est parmi les facteurs les plus importants qui affectent potentiellement séismes de subduction. En passant en revue les études sismiques et géodésiques , nous constatons que rampante est le mode prédominant de subduction dans les zones de subduction du fond marin extrêmement robuste comme. Comme tous les autres tremblements de terre géants connus, le tremblement de terre de Tohoku de Mars 2011 a eu lieu dans une zone du fond océanique en subduction relativement lisse. L'événement Tohoku offre également un exemple de subduction monts sous-marins d'arrêt propagation de la rupture. L'association de grands tremblements de terre avec plancher océanique en subduction relativement lisse et glisser avec très robustes subduction appels de fonds marins pour complément d'enquête. Fonds marins près de tranchée surveillance géodésique, l'imagerie à haute résolution de la structure de faille de subduction, les études de zones de subduction antiques exhumés, et les études de laboratoire de fluage à basse température va grandement améliorer notre compréhension des processus sismogènes et le fluage et de leurs implications de danger.
GEOSCAN ID293163