GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreThe multi-phase Keele Arch, central Mackenzie Corridor, Northwest Territories
AuteurMacLean, B C; Fallas, K M; Hadlari, T
SourceBulletin of Canadian Petroleum Geology vol. 62, no. 2, 2014 p. 68-104, https://doi.org/10.2113/gscpgbull.62.2.68
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130275
ÉditeurCanadian Society of Petroleum Geologists
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/gscpgbull.62.2.68
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC96C; 96D; 96E; 96F; 96K; 96L; 96M; 96N
Lat/Long OENS-128.0000 -123.0000 68.0000 63.0000
Sujetssoulèvement de la croûte; antécédents tectoniques; interprétations tectoniques; antécédents tectoniques; affaissement; analyses stratigraphiques; Arche de Keele ; Corridor de Mackenzie; Bassin de Brackett ; Formation de Mount Cap ; Formation de Saline River ; Formation de Mount Kindle ; Formation de Franklin Mountain ; combustibles fossiles; tectonique; stratigraphie; Paléozoïque; Ordovicien; Cambrien; Silurien; Mésozoïque; Crétacé; Dévonien
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; cross-sections
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméL'arche de Keele est une zone de caractéristiques anomales sur les plans de la structure, de l'érosion et de la sédimentation située le long d'un corridor à l'est des collines Colville et des monts Franklin septentrionaux, dans les Territoires du Nord-Ouest, une région pourvue d'un potentiel économique considérable. Décrite pour la première fois en 1975, la zone possède une longue histoire de soulèvements et d'affaissements successifs. Le présent rapport expose une série de cartes et de sections fondées largement sur les profils de sismique réflexion aplatie, lesquels illustrent les stades clés de l'évolution de l'arche du point de vue spatio-temporel. Ce qui précède établit le fondement des futures évaluations sur l'influence de l'arche sur la stratigraphie environnante. Précédée d'un synclinal du Protérozoïque tardif, l'arche et son évolution se résument en cinq stades importants : 1) subsidence dans une chaîne de graben du Cambrien à l'Ordovicien; 2) soulèvement de ses zones du centre et du sud pour former une arche du Silurien tardif (pré-Dévonien); 3) reprise du soulèvement dans une arche du pré-Crétacé entre la région à l'est des collines Colville et la vallée du fleuve Mackenzie, près de la rivière Johnson; 4) réactivation, au cours du Crétacé moyen, des arches du pré-Crétacé et des arches méridionales du pré-Dévonien; et 5) subsidence de sa zone centrale dans le bassin de Brackett durant le Campanien tardif, jusqu'au Paléocène, et inversion du graben de McConnell du Cambrien dans la chaîne McConnell durant le Campanien tardif, jusqu'au Paléocène.
L'on peut diviser la zone en quatre parties : 1) le segment nord entre les monts Franklin septentrionaux et la région à l'est des collines Colville; 2) la partie nord de sa zone centrale où les strates du Cambrien et de l'Ordovicien sont exposées à l'est des monts Franklin septentrionaux; 3) la partie sud de la zone centrale entre le lac Brackett et la rivière Keele où la roche tertiaire s'étend à la surface (il s'agit du segment le mieux documenté et le plus actif sur le plan tectonique); et 4) l'existence d'un segment que l'on ne peut comprendre clairement sous la vallée du Mackenzie au sud de la rivière Keele.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
De nos jours, l'anomalie de Keele se présente comme une arche qui s'étend du nord du lac des Bois jusqu'à proximité de la rivière Johnson dans les Territoires du Nord-Ouest, qui a subi une subsidence ainsi qu'un soulèvement. Les cartes et les coupes paléogéologiques indiquent six phases de développement : 1) soulèvement ' bombement au Cambrien très précoce; 2) subsidence ' chaîne de grabens du Cambrien à l'Ordovicien moyen; 3) soulèvement ' zone tectonique de Keele (ZTK) ainsi qu'une partie au sud de cette zone, au cours du Silurien tardif; 4) reprise du soulèvement ' arche du pré-Crétacé; 5) réactivation de l'arche du pré-Crétacé et d'une partie de l'arche du pré-Dévonien au cours du Crétacé moyen; 6) subsidence ' bassin de Brackett du Campanien tardif au Paléocène, et inversion à l'Éocène du graben McConnell et formation de la chaîne de montagnes McConnell. L'anomalie comprend quatre parties : 1) partie nord des monts Franklin jusqu'au lac des Bois. 2) moitié nord de la ZTK (partie nord des monts Franklin). 3) moitié sud de la ZTK (lac Brackett à la rivière Keele). 4) sous la vallée du Mackenzie, au sud de la rivière Keele. Répartition en deux ensembles : ensemble oriental d'affaissements du Cambrien à l'Ordovicien moyen et soulèvements de la fin du Silurien à l'Éocène; ensemble occidental d'arches du Cambrien au Crétacé moyen.
GEOSCAN ID293141