GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreRemote predictive surficial materials and surficial geology mapping: Marian River, NTS 85-N, NWT
AuteurEdnie, M; Kerr, D E; Olthof, I; Wolfe, S A; Eagles, S
SourceNorthwest Territories Geoscience Office, Yellowknife Geoscience Forum Abstracts Volume 2013, 2013 p. 72-73
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130263
ÉditeurNorthwest Territories Geoscience Office
Réunion2013 Yellowknife Geoscience Forum; Yellowknife; CA; Novembre 19-21, 2013
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Référence reliéeCette publication est reliée les publications suivantes
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC85N
Lat/Long OENS-118.0000 -116.0000 64.0000 63.0000
Sujetstélédétection; techniques de cartographie; cartographie par ordinateur; pergélisol; dépôts glaciaires; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
ProgrammeBases de données couvrant les trois territoires (géologie de surface), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
Malgré notre connaissance relativement détaillée de la géologie du socle rocheux dans la région de l'Ours Sud-des Esclaves, celle que nous possédons des sédiments superficiels, de l'étendue du pergélisol et des conditions géotechniques est toujours limitée dans plusieurs secteurs. Cette lacune dans l'information géoscientifique de base gêne notre compréhension des risques actuels et futurs liés à la nature des terrains aux routes et autres infrastructures, lesquelles sont essentielles au développement durable de l'économie du Nord.
Les cartes préliminaires de télécartographie prédictive de la géologie des matériaux superficiels de la région cartographique de Marian River (SNRC 85 N) ont été produites à l'aide de l'imagerie Landsat 7 (bandes 2, 3, 4, 5 et 7 normalisées), d'un modèle altimétrique numérique et de l'histoire des feux de forêt. Les signatures spectrales du socle rocheux, de l'argile silteuse, du diamicton, du sable et des unités lacustres et organiques récentes ont été déterminées à l'aide de «secteurs d'apprentissage» à partir de l'interprétation classique de photos aériennes et de données limitées de validation sur le terrain. Un niveau élevé de séparation statistique entre les classes des secteurs d'apprentissage indique que des différences spectrales existent pour chacune des unités des matériaux superficiels et que, par conséquent, un modèle satisfaisant peut être élaboré pour cartographier cette région.
Les portions centrale et est de la carte préliminaire révèlent l'existence de dépressions et des creux topographiques dans le socle rocheux comblés par de l'argile silteuse entre 157 m (altitude actuelle du Grand lac des Esclaves) et environ 220 m au-dessus du niveau de la mer actuel. À des altitudes supérieures à 220 m, l'argile silteuse est moins étendue et on observe des occurrences isolées de diamicton sous la forme de placage de till remanié ainsi que des nappes de till. La forte densité spatiale de dépôts d'argile silteuse surtout sous 220 m permet de reconstituer les limites du Lac glaciaire McConnell (altitude maximale présumée de 280-300 m) et d'identifier la distribution des terrains d'argile silteuse sensibles au dégel. Des affleurements complètement nus ou couverts de végétation permettent d'identifier des unités appartenant aux terrains de l'Ours et des Esclaves, mais l'identification d'unités qui pourraient appartenir au socle de la Plate-forme de l'Intérieur apparaît plus problématique.
Les cartes des matériaux superficiels produites par télécartographie prédictive fournissent une évaluation de premier ordre de la nature des sédiments superficiels, qui peut être utilisée pour guider les travaux classiques de cartographie et offrir de l'information régionale pour les interprétations géologiques et les processus de prise de décisions reliés aux infrastructures. À partir de ces cartes de télécartographie prédictive, combinées aux données sur le terrain, des cartes de la géologie des matériaux superficiels peuvent être produites afin de faciliter l'exploration minérale. La méthodologie utilisée ici s'appuie sur les succès obtenus par les cartes de télécartographie prédictive de la géologie des matériaux superficiels de la région cartographique de Yellowknife (SNRC 85 J; Dossier public 7108 de la Commission géologique du Canada) et de la région cartographique de Hearne Lake (SNRC 85-I; Dossier public 7233 de la Commission géologique du Canada), et intégrera l'imagerie satellitaire SPOT5 et les caractéristiques topographiques calculées à partir des données numériques d'élévation du Canada pour améliorer les capacités et la précision de la cartographie.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les cartes prévisionnelles de sédiments superficiels par télécartographie prédictive fournissent une première évaluation de l'ordre de sédiments superficiels, qui peuvent guider les efforts de cartographie de la géologie de surface traditionnelle et offrir de l'information régionale pour les interprétations géologiques et le développement d'infrastructure. A partir de ces cartes prédictives, ainsi que des données deterrain, des cartes de géologie de surface peuvent être dérivées comme une aide à l'exploration minérale.
GEOSCAN ID293111