GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSlipstream: an early Holocene slump and turbidite record from the frontal ridge of the Cascadia accretionary wedge off western Canada and paleoseismic implications
AuteurHamilton, T S; Enkin, R J; Reidel, M; Rogers, G C; Pohlman, J W; Benway, H M
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 52, 2015 p. 405-430, https://doi.org/10.1139/cjes-2014-0131
Année2015
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130237
ÉditeurNRC Research Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2014-0131
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'ouest; Colombie-Britannique
SNRC92C
Lat/Long OENS-132.0000 -123.0000 52.0000 48.0000
Sujetsglissements de pentes; biseaux sédimentaires; carottes de sédiment marin; carottages par piston; glissements; structures de glissement; turbidites; datations au C-14; caractéristiques sous-marines; modèles de faciès; analyses de faciès; Zone de subduction de Cascadia ; sédimentologie; géologie marine; stratigraphie
Illustrationslocation maps; tables; photographs; core logs; stratigraphic columns; plots; diagrams
ProgrammeRisques géologique du tremblement de terre, Géoscience pour la sécurité publique
RésuméL'affaissement Slipstream, un glissement sédimentaire bien conservé, d'une largeur de 3 km, de la crête frontale du prisme
accrétionnaire Cascadia, à 85 km de l'ile de Vancouver, Canada, a été échantillonné par le Navire de la Garde cotière canadienne
(NGCC) John P. Tully lors de sa campagne 2008007PGC le long d'un transect de cinq carottages par piston. La diagraphie des propriétés physiques et les analyses des sédiments à bord du navire ont révelé 12 turbidites interstratifiees avec d'epais sediments hémipélagiques qui recouvraient le diamicton glaciaire affaisse. Malgré l'environnement sédimentaire différent, au-dessus de la plaine abyssale alluviale, ce profil géologique est semblable en nombre et en âge à la séquence de turbidites échantillonnée plus au sud à partir des systèmes de chenaux le long de la zone de subduction Cascadia, sans turbidites supplémentaires présentes dans ce profil local. Étant donne l'environnement physiographique et tectonique régional, les secousses de méga-séismes constituent le déclencheur le plus probable pour l'affaissement initial et les courants de turbidite subséquents, les sédiments provenant exclusivement de la face
exposée de l'affaissement de la crête frontale. Les foraminifères planctoniques cueillis des diamictons redeposés de l'affaissement
principal sous-jacent forment une grappe désordonnée d'ages 14C variant entre 12,8 et 14,5 ka BP. En ce qui concerne la stratigraphie
après l'affaissement, une échelle de profondeur sans evenement a été definie en retirant les intervalles de sédiments de turbidites et
en utilisant les sédiments hémipélagiques. Neuf datations 14C des intervalles les plus riches en foraminifères définissent un taux de
sédimentation hemipélagique presque constant de 0,021 cm/an. Le modèle des ages combinés est defini en utilisant uniquement des
datations de foraminifères planctoniques et une analyse bayésienne avec un modèle de sédimentation par processus de Poisson. Le modèle de l'âge de la sédimentation hémipélagique en cours est renforcé par les corrélations des propriétés physiques des évènements Slipstream avec les celles des turbidites du site canyon Barkley, à 40 km au sud. Des modelisations additionnelles ont traite des possibilités d'une érosion du plancher océanique ou d'une perte et d'une érosion de la base sous les turbidites. Aucune de ces
approches produit un âge modele pour le plancher océanique lorsque l'age 14C, de 800 ans (correction de réservoir marin deltaR = 400 ans), frequemment utilisé, est appliqué au réservoir régional marin. Plutot, le sommet de la carotte semble etre 400 ans dans l'avenir. Un
âge plus jeune de reservoir marin, soit 400 ans (deltaR = 0 an) amène le sommet au moment present et produit de meilleures corrélations
avec la chronologie paléo-seismique du passage Effingham à proximité, en se basant uniquement sur le carbone terrestre qui ne
nécessite aucune correction de réservoir. La datation à haute resolution et l'analyse du facies de l'affaissement Slipstream dans cet
environnement de bassin de pente isolé démontre que c'est aussi un type de cible sédimentaire utile pour échantillonner le profil
paléo-sismique, en plus des turbidites, plus étudiées, des canyons sous-marins et des systèmes de chenaux. Les 10 premières turbidites
à l'affaissement Slipstream ont été déposées entre 10,8 et 6,6 ka BP, apres quoi le système a manqué de sédiments et seulement deux
autres turbidites ont été déposées. L'intervalle de récurrence pour les mega-séismes, juges fréquents à l'Holocène précoce, est de 460 ± 140 ans, ce qui concorde avec d'autres estimations du taux d'occurrence de paléo-mega-séismes le long de la zone de subduction.
[Traduit par la R/daction]
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'étude d'une glissement maritime de 100 km au large de l'île de Vancouver a révélé un record de 12 couches provoquées par des séismes megathrusts. Tous les événements du tremblement de terre de Cascadia vus plus au sud sont enregistrées ici et il n'y a pas de séismes additionnels présents dans cet enregistrement local. Les 10 premiers tremblements de terre ont eu lieu il y a entre 10,3 et 6,6 mille ans. L'intervalle de récurrence de ces événements est de 394 ± 126 années. Les intervalles et le nombre d'événements suggèrent que la faille de la Cascadie se casse tout à la fois sur toute sa longueur pour les événements de subduction megathrust.
GEOSCAN ID293066