GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA crystal-chemical study of Scheelite from the Sisson W-Mo deposit: Application to exploration
AuteurPoulin, R S; McDonald, A M; Kontak, D J; McClenaghan, M B
SourceExploration, Mining and Petroleum New Brunswick 2013 Conference, program & abstract volume/Exploration et exploitation minière et pétrolière, programme de la conférence et recueil des résumés; 2013 p. 63
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130235
ÉditeurNew Brunswick Department of Energy and Mines
RéunionExploration, Mining and Petroleum New Brunswick Conference 2013; Fredericton; CA; Novembre 3-5, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNouveau-Brunswick
SNRC21G; 21H; 21I; 21J; 21O; 21P
Lat/Long OENS -68.0000 -64.0000 48.0000 45.0000
Sujetstungstène; molybdène; scheelite; études des isotopes stables; méthodes analytiques; géochimie; minéralogie
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
La scheelite est un minéral accessoire courant dans un grand nombre de gisements de minerais géologiquement divers, incluant des veines/stockwerks, des skarns et des porphyres. Dans le cadre de l'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) de la Commission géologique du Canada (CGC), une étude cristallochimique a été réalisée pour déterminer si la scheelite pouvait être un discriminateur potentiel pour les types de gisement.
Le principal objectif était d'évaluer si certaines caractéristiques, notamment la cathodoluminescence (CL), la teneur en oligoéléments et la signature isotopique stable, permettent de distinguer la source et la provenance de la scheelite recueillie dans le cadre des programmes régionaux d'échantillonnage du till. La détermination des relations géochimiques entre les minéraux indicateurs et le substratum minéralisé est particulièrement importante dans les régions où une grande couverture de débris glaciaires est présente, car celle-ci masque souvent les observations directes de la minéralisation. C'est ce qui se passe dans le cas du gîte W-Mo du ruisseau Sisson au Nouveau-Brunswick. La géologie du gîte est bien définie, et une grande quantité d'échantillons de scheelite sont présents. Trente grains de scheelite provenant d'échantillons de till/substratum ont été recueillis au gîte en collaboration avec Northcliff Resources Ltd.
Les résultats indiquent que la réponse de la scheelite à la CL, bien qu'elle soit variable, semble montrer une constance par rapport aux échantillons provenant de gisements de minerais similaires. Il faut aussi noter que les systèmes épithermaux affichent des profils de zonalité oscillatoires complexes qui varient sur le plan de la couleur, allant du bleu au jaune, tandis que les profils des veines et des skarns affichent des réponses homogènes de couleur bleue. Les réponses à la CL de tous les grains provenant du gîte W-Mo du ruisseau Sisson présentent une couleur bleue homogène, alors que certains grains affichent une petite quantité de réponse de couleur blanche à proximité des fractures, ce qui laisse entendre qu'une altération à un stade tardif liée à du liquide pourrait être la cause.
En plus de la CL, des cartes radiographiques ont été réalisées par SEM-EDS en vue d'évaluer les profils des principales abondances élémentaires dans les grains de scheelite. À l'exception du Mo, toutes les cartes montrent une distribution homogène pour les éléments incluant le Ca, l'As, le Sr et le Rb. Les cartes d'ablation au laser ont été obtenues pour cinq grains en vue d'établir la corrélation entre la composition chimique des oligoéléments dont la présence était de l'ordre de ppm à ppb et les réponses à la CL pour évaluer la nature de la réponse. Les résultats indiquent que les réponses à la CL ne sont pas principalement de nature chimique, puisque les zones quantifiées ne sont pas en corrélation avec la présence ou l'absence d'un élément particulier. Alors que des enrichissements en métal du groupe des terres rares ont été notés, aucune corrélation n'a été observée entre ces enrichissements et le type de CL.
Les résultats provenant des analyses et des cartes sur les oligoéléments indiquent que de telles études sur la scheelite pourraient représenter des outils additionnels en vue d'élaborer des programmes d'exploration afin d'aider à distinguer et à identifier des types de dépôts en fonction de l'empreinte géochimique de la scheelite.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) est un programme géoscientifique fédéral de collaboration qui fournit à l'industrie les connaissances géoscientifiques et les techniques novatrices de prochaine génération dont elle a besoin pour mieux détecter les gîtes minéraux enfouis, réduisant ainsi certains risques liés à l'exploration.
GEOSCAN ID293064