GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAssessment of gas hydrate stability zone and geothermal modeling of BSR in the Andaman Sea
AuteurShankar, U; Sain, K; Riedel, M
SourceJournal of Asian Earth Sciences vol. 79, pt. A, 2014 p. 358-365, https://doi.org/10.1016/j.jseaes.2013.10.021
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130234
ÉditeurElsevier BV
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.jseaes.2013.10.021
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS 91.0000 97.0000 14.0000 7.0000
Sujetsgaz; hydrate; gaz d'hydrocarbure; hydrocarbures; analyses thermiques; levés de reflexion sismiques; géologie marine; combustibles fossiles
Illustrationslocation maps; plots; profiles
ProgrammeÉvaluation des hydrates de gaz, Géoscience Énergie
Résumé(non publié)
Dans un secteur d'environ 290 km2 de la mer d'Andaman, on observe de vastes réflecteurs épousant la forme du fond marin dans les profils de levé sismique multicanal disponibles. Les données sismiques montrent que les réflecteurs épousant la forme du fond marin sont présents là où la profondeur d'eau est supérieure à 1 000 m et on peut les identifier grâce aux relations de recoupant avec des réflecteurs inclinés. Le réflecteur épousant la forme du fond marin correspond à la base du champ de stabilité des hydrates de gaz et il permet d'évaluer l'épaisseur de la zone de stabilité des hydrates de gaz, qui varie entre environ 518 m et environ 861 m, selon la profondeur d'eau. Des mesures in situ lors de l'expédition 01 de l'Indian National Gas Hydrate Program (NGHP) ont révélé un très faible gradient géothermique de 19 ± 2 °C/km. Nous avons utilisé un modèle de conduction pour déterminer les gradients géothermiques à partir des réflecteurs épousant la forme du fond marin, dont les valeurs varient entre 10 °C/km et 40 °C/km. Un faible gradient géothermique est la cause de la profondeur la plus grande du réflecteur épousant la forme du fond marin, ou de la zone de stabilité des hydrates de gaz, dans la mer d'Andaman et dans le monde. La modélisation géothermique montre une relation serrée entre la profondeur prévue de la base de la zone de stabilité des hydrates de gaz et les profondeurs observées du réflecteur épousant la forme du fond marin.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Simulation du fond réflecteurs (RSF), les indicateurs primaires pour les hydrates de gaz sont observées au large des côtes de la mer Andaman, en Inde. Les RSF marquent la transition entre les sédiments renfermant des hydrates ci-dessus, aux sédiments libre gazéifères ci-dessous. Comme l'apparition d'hydrates de gaz sont fortement dépendante de la température et de la pression, les BSR ont été utilisés comme un proxy pour le gradient géothermique dans la région des îles Andaman. Une très faible gradient géothermique d'environ 10 degrés Celsius par kilomètre est observée dans de nombreuses parties de la région d'étude. En conséquence, les BSR sont à environ 600 mètres au-dessous du fond marin, l'un des paramètres les plus profondes de RSF dans le monde.
GEOSCAN ID293063