GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAge and evolution of the lower crust beneath the western Churchill Province: U-Pb zircon geochronology of kimberlite-hosted granulite xenoliths, Nunavut, Canada
AuteurPetts, D C; Davis, W J; Moser, D E; Longstaffe, F J
SourcePrecambrian Research vol. 241, 2014 p. 129-145, https://doi.org/10.1016/j.precamres.2013.11.010
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130233
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.precamres.2013.11.010
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC16; 25I; 25J; 25K; 25L; 25M; 25N; 25O; 25P; 26; 36; 45I; 45J; 45K; 45L; 45M; 45N; 45O; 45P; 35I; 35J; 35K; 35L; 35M; 35N; 35O; 35P; 46; 55; 56; 66; 37; 47; 57; 67; 28A; 28B; 28C; 28D; 38A; 38B; 38C; 38D; 48A; 48B; 48C; 48D; 67A; 67B; 67C; 67D
Lat/Long OENS-108.0000 -60.0000 74.0000 60.0000
Sujetsdatations au uranium-plomb; datation au uranium-plomb; datation radiométrique; datations radiométriques; kimberlites; zircon; xénolites; analyses des éléments en trace; géochimie des éléments en trace; interprétations tectoniques; cadre tectonique; Province de Churchill ; tectonique; géochronologie; géochimie; Précambrien
Illustrationslocation maps; tables; photomicrographs; Concordia diagrams; plots
ProgrammeDiamands, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
Les zircons contenus dans des xénolites du faciès des granulites peuvent conserver des enregistrements uniques de la géodynamique des niveaux profonds et largement inaccessibles de la croûte continentale au sein des cartons archéens. Nous présentons le premier de tels enregistrements sous deux blocs crustaux de l'Archéen qui ont été touchés par de multiples épisodes de métamorphisme régional au Protérozoïque et qui sont situés dans la Province de Churchill occidentale, au Nunavut. La géochronologie U-Pb sur zircon et l'analyse des éléments en traces ont été réalisées sur des échantillons qui tirent leur origine de la croûte profonde au moment de l'éruption des kimberlites, comme on a pu le confirmer par spectroscopie Raman. Des zircons ont été extraits de quatre métabasites (grt-cpx-plg) de la région de Rankin Inlet du bloc de Chesterfield ainsi que de cinq métabasites (grt-cpx-plg ± hbl ± opx) et trois métatonalites/anorthosites (plg-cpx-plg ± hbl ± opx) de la région de Repulse Bay du craton de Rae. L'imagerie tirée de la microscopie électronique à balayage-cathodoluminescence révèle plusieurs types de zonation de la croissance minérale caractéristiques de la cristallisation de zircons ignés et métamorphiques. Les zircons à zonation métamorphique sont liés à des phénomènes locaux de recristallisation à haute température et de microfracturation et sont associés à des zones de perte apparente de Pb ou de variabilité intracristalline de Pb. Les indices de la formation de croûte du Paléoarchéen/Mésoarchéen au Néoarchéen sont conservés dans les noyaux ignés à zonation oscillatoire ayant des âges 207Pb/206Pb d'environ 3,5 Ga et d'environ 3,0-2,6 Ga. Deux périodes de métamorphisme et de croissance de zircon ont suivi au Paléoprotérozoïque, où l'épisode le plus ancien se situe à environ 2,0-1,9 Ga dans le bloc de Chesterfield. Les bordures métamorphiques des zircons des 12 xénolites ont des âges se situant dans l'intervalle d'environ 1,75-1,70 Ga. Les compositions en éléments traces des bordures métamorphiques diffèrent de celles des noyaux ignés et métamorphiques plus anciens, avec des bordures caractérisées par des contenus plus faibles en éléments des terres rares lourds combinés et des valeurs plus faibles du paramètre (Lu/Gd)n, ce qui donne à penser que la cristallisation des grenats s'est produite pendant ou avant la croissance des bordures des zircons à environ 1,75 Ga. Les âges de l'Archéen et du Paléoprotérozoïque correspondent grossièrement à l'évolution de la croûte supérieure de la Province de Churchill occidentale; cependant, la prévalence de bordures métamorphiques datant d'environ 1,75-1,70 Ga indique un remaniement métamorphique à l'échelle régionale de la croûte inférieure dans toute la région, au cours d'une période d'extension intracratonique et de magmatisme concomitant. Un sous-placage magmatique ou une remobilisation de la lithosphère à l'échelle régionale à environ 1,75-1,70 Ga, sur une étendue pas encore bien délimitée, constituent le stade terminal de la cratonisation de la Province de Churchill occidentale, comprenant, entre autres, la stabilisation de la croûte archéenne remaniée par rapport au manteau diamantifère sous-jacent.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les diamants sont profondément enfouis dans les parties continentales les plus stables et les plus anciennes sur le plan géologique, avant d'être transportés vers la surface dans des magmas kimberlitiques. La caractérisation des différentes parties du Bouclier canadien en ce qui a trait à l'étendue des perturbations et de la stabilité géologiques est nécessaire pour comprendre le potentiel diamantifère. Dans le cadre du projet GEM ciblant les diamants, des échantillons de la croûte profonde amenée à la surface par la kimberlite dans des régions diamantifères de la province géologique de Churchill, au Nunavut, ont été analysés afin de déterminer l'âge de leur formation et l'histoire métamorphique ultérieure. Les données indiquent que cette région renferme une croûte très ancienne datant de 3,5 milliards d'années, qui a été considérablement remaniée au cours d'événements survenus il y a 1,75 et 1,70 milliards d'années, vraisemblablement liés au sous-placage de magma. Le diamant a soit résisté à cette perturbation, soit qu'il s'est formé tardivement au cours de l'histoire géologique de la région.
GEOSCAN ID293061