GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeophysical monitoring of permafrost conditions at Iqaluit International Airport, Baffin Island, Nunavut
AuteurOldenborger, G A; LeBlanc, A -M; Sladen, W E
SourceSummary of Activities 2013, Canada-Nunavut Geoscience Office; Canada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities 2013, 2013 p. 129-138
LiensOnline-Enligne[PDF,4.39MB]
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130218
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC25N/10
Lat/Long OENS -70.0000 -69.5000 63.5000 63.2500
Sujetspergélisol; affaissement; levés géophysiques; levés de résistivité; résistivité électrique; géophysique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Quaternaire
ProgrammeInfrastructures terrestres, Géosciences de changements climatiques
RésuméL'instabilité et l'affaissement du sol risquent de causer des dommages à la piste de l'aéroport international d'Iqaluit, ainsi qu'à ses voies de circulation et son aire de trafic. Cette instabilité peut être le résultat de l'action du pergélisol, de la dégradation de ce dernier et des conditions de drainage qui lui sont associées. La voie de circulationAlpha est tout particulièrement touchée par les effets de la dégradation du pergélisol et du tassement dû au dégel. Une série de données géophysiques a été recueillie en 2012 - 2013 le long d'une section déterminée de la voie de circulation Alpha en vue d'établir les caractéristiques propres aux conditions du pergélisol et d'étudier les processus actifs liés au pergélisol, notamment les variations saisonnières au niveau de la teneur en eau non gelée.Même dans des conditions où les températures de surface du pergélisol sont froides, les données révèlent qu'il s'agit de types de matériel à faible résistivité électrique, ce qui semble indiquer la présence de soit des sédimentsmarins à grain fin, soit d'eau interstitielle saline, ou les deux, lesquels peuvent être aussi bien sujet à des affaissements lorsque le point de congélation est atteint que se caractériser par la présence d'une teneur élevée en eau non gelée. Des variations saisonnières dans les données semblent indiquer que les fluctuations de la température enregistrées en subsurface peuvent potentiellement entraîner la formation de quantités importantes de glace à proximité du plafond du pergélisol, ainsi que des changements au niveau de la teneur en eau non gelée au sein du pergélisol.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Pending...
GEOSCAN ID293040