GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSimultaneous analysis of nitrogen and triple oxygen isotopes in low-amount atmospheric samples on filters - How low can we go?
AuteurSmirnoff, A; Savard, M M; Vet, R; Marion, J; Simard, M C
SourceAdvances in Stable Isotope Techniques and Applications workshop (ASITA 2013), abstracts; 2013.
LiensOnline - En ligne (PPT)
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130210
ÉditeurThe University of Calgary
ÉditeurIsotope Science Laboratories ( ISL)
RéunionAdvances in Stable Isotope Techniques and Applications workshop (ASITA 2013); Calgary; CA; 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Sujetsisotopes d'oxygène; isotopes; etudes isotopiques; azote; méthodes analytiques; géochimie
ProgrammeDéveloppement durable des sables bitumineux, Géosciences de l'environnement
Résumé(non publié)
Nous avons précédemment montré que l'approche analytique combinant la méthode de réduction au cadmium à une réduction à l'azoture suivies d'une décomposition thermique en ligne et analyse par spectrométrie de masse de rapports isotopiques (SMRI) peut être employée avec succès pour une grande variété d'échantillons dont ceux renfermant de faibles concentrations de nitrate (NO3-) et d'ammonium (NH4+). Toutefois, la méthode a été utilisée au départ pour traiter des échantillons renfermant des concentrations individuelles de NO3- et de NH4+ supérieures à 0,1mg N/L. Récemment, nous avons fait face à une situation où nous avions à traiter et à analyser de très faibles quantités de matériaux azotés recueillis par les filtres en nylon et en Teflon d'échantillonneurs d'air actifs ainsi que d'échantillonneurs actifs-passifs Maxxam. Ce défi stimulant nous a mené à vérifier si la méthode présentée ci-dessus pouvait être davantage modifiée pour être adaptée à de tels échantillons en réduisant la concentration cible lors du traitement pré-analytique. Nous présentons ici les résultats de ces essais et discutons du pour et du contre de la diminution des concentrations dans les échantillons.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La nouvelle technique déjà développée par l'équipe de la CGC pour analyser les échantillons atmosphériques contenant de l'azote a été conçue pour traiter et analyser des échantillons présentant une concentration modérée (plus de 0,1 mg/L). Dans le cadre d'une collaboration entre la CGC et Environnement Canada visant la caractérisation des émissions en Alberta, les échantillons à traiter avaient une concentration en azote considérablement plus basse. Cette situation a posé un défi particulier qui a amené notre équipe à modifier avec succès le traitement et l'approche analytique précédemment développée pour tenir compte de ce type d'échantillons.
GEOSCAN ID293024