GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAquistore project: ground deformation retrieved by InSAR during May 2012 - May 2013
AuteurSamsonov, S; White, D; Craymer, M
SourceProceedings, MultiTemp 2013: 7th International Workshop on the Analysis of Multi-temporal Remote Sensing Images; par IEEE; 6866007, 2013, 4 pages, https://doi.org/10.1109/Multi-Temp.2013.6866007
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130193
ÉditeurIEEE
RéunionMultiTemp 2013: 7th International Workshop on the Analysis of Multi-temporal Remote Sensing Images; Banff; CA; juin 25-27, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1109/Multi-Temp.2013.6866007
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceSaskatchewan
SNRC62E/03; 62E/02
Lat/Long OENS-103.2500 -102.9167 49.1500 49.0500
Sujetsméthodes analytiques; eau souterraine; méthodes radar; télédétection; gaz carbonique; géophysique
ProgrammeSaisi et entreposage de carbone, Géoscience de l'environnement
Résumé(non publié)
Les objectifs du projet de stockage de CO2 d'Aquistore sont d'élaborer, d'adapter et de mettre à l'essai des méthodes de surveillance non sismiques qui n'ont pas été utilisées jusqu'à maintenant de manière systématique pour surveiller le stockage de CO2 et d'intégrer les données à différents outils de surveillance pour obtenir des estimations quantitatives des changements dans la distribution des fluides dans le sous-sol, des variations dans la pression et de la déformation associée en surface. Depuis le printemps 2012, des données RADARSAT-2 suivant cinq modes d'acquisition (Spotlight ascendant et descendant, Large, Ultra-fin et Fin Quad-pol) ont été recueillies régulièrement (suivant une fréquence individuelle de 24 jours) et utilisées pour calculer les séries temporelles de la déformation au-dessus du site de stockage de CO2 d'Aquistore dans le sud-est de la Saskatchewan. L'analyse InRSO (interférométrie par radar à synthèse d'ouverture) initiale a révélé que la lente déformation du sol n'est pas liée à la réinjection de CO2, mais est causée par différents processus naturels et anthropiques - fonte de la neige, variation de l'humidité en surface, changements du niveau des eaux de surface et activités postérieures à la fin de travaux d'exploitation minière. Dans le présent article, nous livrons des résultats mis à jour fondés sur l'acquisition de plus de 100 images RADARSAT-2 entre mai 2012 et mai 2013.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les objectifs du projet de stockage du CO2 Aquistore consistent à concevoir, adapter et mettre à l'essai des méthodes de surveillance non sismiques qui n'ont pas été utilisées systématiquement jusqu'à ce jour pour surveiller le stockage du CO2 et à intégrer les données de ces divers outils de surveillance pour obtenir des estimations quantitatives du changement dans les distributions souterraines des liquides, des changements de pression et de la déformation associée de la surface. Ce travail fait la démonstration d'une carte préliminaire des déformations du site d'injection du CO2 d'Aquistore (situé en Saskatchewan, au Canada, près de la ville d'Estevan) produite à partir de mesures effectuées par satellite. Il est prévu que l'injection de CO2 produira une déformation notable du sol qui pourrait, si elle est assez grande, se répercuter sur l'infrastructure. Les mesures effectuées par satellite présentées ici contribuent à l'étude plus générale de la surveillance des répercussions de l'injection du CO2 sur l'environnement.
GEOSCAN ID292929