GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMinéraux indicateurs et géochimie du till près de gîtes porphyriques de la Cordillère canadienne
AuteurPlouffe, A; Ferbey, T; Anderson, B; Hashmi, S; Ward, B
SourceQuébec Mines 2013, résumés et conférences et des photoprésentations; Ministère des Ressources naturelles du Québec, Documents divers DV 2014-03, 2014 p. 39
LiensOnline - En ligne (résumé, PDF, 4.53 MB)
LiensOnline - En ligne (présentation)
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130189
ÉditeurMinistère des ressouces naturelles du Québec
RéunionQuébec Mines 2013; Québec; CA; Novembre 11-14, 2013
Documentpublication en série
Lang.français
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC92I/06; 93B/08; 93A/12; 93A/06
Lat/Long OENS-122.5000 -121.0000 52.7500 52.2500
Lat/Long OENS-121.5000 -121.5000 50.7500 50.5000
Sujetsgisements minéraux; gisements porphyriques; méthodes d'exploration; tills; écoulement glaciaire; glaciation; analyses minéralogiques; analyses géochimiques; chalcopyrite; propylitisation; altération; géochimie du till; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; minéraux métalliques; Quaternaire
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
RésuméUne recherche axée sur la géologie des formations superficielles ayant pour but de développer des techniques innovatrices pour la détection de gîtes porphyriques enfouis a été entreprise près de quatre systèmes porphyriques dans le centre-sud de la Colombie-Britannique : les mines Highland Valley, Gibraltar et Mont Polley ainsi que la zone productive potentielle de Woodjam. À chacun de ces sites, le till est mince (< 2m) à épais (>2m) atteignant au moins 10 m par endroits tel qu'indiqué par les forages. Exceptionnellement, à Highland Valley, une partie seulement de la minéralisation est recouverte par plus de 300 m de sédiments glaciaires et non-glaciaires associés à une vallée enfouie. Le but de ce projet est de reconstruire la direction d'écoulement des glaces lors de la dernière glaciation et d'étudier la composition du till pour cibler plus efficacement des gîtes porphyriques enfouis. Ce projet fait partie de l'Initiative géoscientifique ciblée-4 (ICG-4) de la Commission géologique du Canada (Ministère des Ressources naturelles du Canada). L'interprétation des résultats tient compte de la géologie de la roche en place, des zones minéralisées connues et de la reconstruction des écoulements glaciaires.
Les données géochimiques et minéralogiques provenant de 282 échantillons de till indiquent que la teneur en cuivre de la fraction argileuse du till (<0.002 mm) aux quatre sites étudiés est plus élevée près des zones minéralisées comparativement aux régions environnantes. Le nombre de grains de chalcopyrite dans les concentrés de minéraux lourds du till (0.25 - 0.5 mm; poids spécifique >3.2) est élevé près de la minéralisation à Highland Valley, Gibraltar et Woodjam. Bien que le nombre de grains de chalcopyrite dans les concentrés de minéraux de lourds ne soit pas élevé au Mont Polley, le nombre de grains d'or dans la fraction 0.015 - 0.150 mm est enrichi dans le till. Les grains d'or fin dans le till proviennent probablement de la minéralisation au Mont Polley, elle-même caractérisée par la présence d'or fin. Le contenu en épidote des concentrés de minéraux lourds est élevé près des zones d'altération propylitique à Woodjam et Mont Polley comparativement au bruit de fond régionales. La distribution de tous ces indicateurs dans le till est le résultat net de l'érosion et de la dispersion glaciaire de débris en provenance des zones minéralisées et des zones d'altération qui les entourent. Ces résultats démontrent que la géochimie du till combinée à la minéralogie du till sont des outils efficaces pour la détection de gîtes porphyriques enfouis sous des sédiments glaciaires. Numéro de contribution du SST: 20130189.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans le but de développer de nouvelles techniques innovatrices pour trouver des métaux dans les roches et éventuellement des mines, des échantillons de sédiment glaciaire (matériel non-consolidé mis en place par les glaciers) ont été ramassés près de trois mines de cuivre et d'un site qui a le potentiel de devenir une mine. Les échantillons de sédiment ont été analysés pour leur contenu en minéraux et en métaux. Les résultats préliminaires indiquent que certains minéraux enrichis en cuivre sont abondants dans le sédiment glaciaire et indiquent la présence d'un enrichissement en cuivre dans la roche en place. Ces résultats indiquent que l'analyse minéralogique et métallurgique de sédiments glaciaires permet de détecter la présence de cuivre dans la roche en place enfouie sous les sédiments glaciaires ce qui pourrait mener à la découverte de nouvelles mines au Canada.
GEOSCAN ID292924