GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreLes gîtes hydrothermaux au sein des systèmes à altération alcaline et à oxydes de fer : des colosses aux pieds d'argile?
AuteurCorriveau, L; Montreuil, J F; Potter, E G
SourceQuébec Mines - Carrefour des géosciences et des ressources minérales, résumés; 2013 p. 76
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130182
ÉditeurQuébec Mines - Carrefour des géosciences et des ressources minérales
RéunionPhotoprésentations géoscientifiques - Québec Mines 2013; Quebec; CA; Novembre 11-14, 2013
Documentlivre
Lang.français
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsaltération hydrothermale; gisements minéraux hydrothermaux; oxydes de fer; cuivre; or; skarns; albitites; Bassin d'Otish ; Complexe de Bondy
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
LiensOnline - En ligne
RésuméLa redistribution extrême des éléments chimiques et des métaux au sein des systèmes hydrothermaux à altération alcaline et à oxydes de fer peut conduire à la genèse pénécontemporaine de :
1) gîtes de fer ± apatite (IOA) (Fe, V, P, Th, terres rares, autres métaux de haute technologie, ± U);
2) gîtes à oxydes de fer cuivre-or (IOCG) (Cu, Au, Ag, ±U, terres rares, etc.);
3) certains gîtes d'uranium encaissés dans des albitites;
4) certains skarns (Pb, Zn).
Chaque type de gîte est associé au développement systémique de faciès d'altération chimiquement distincts, suivant une séquence d'altération prograde (sodique, calcique fer, potassique fer) et rétrograde avec ou sans permutation et répétition de faciès, pouvant être liée à divers processus tectoniques et magmatiques. À la fin, la libération de silice et de fluides acides mène à des systèmes épithermaux. Ces systèmes métasomatiques s'étendent individuellement sur des dizaines de kilomètres et longent typiquement de grandes discontinuités lithosphériques. En résultent des ceintures métallogéniques d'envergure où s'essaiment des gîtes variés, parfois colossaux, à métaux usuels, précieux, de haute technologie (dont ceux nécessaires dans le domaine des énergies vertes) et uranium : Province d'Olympic Dam, districts du Cloncurry, de Kiruna et de Carajas, Valhalla, Candelaria, Aitik, etc. L'uranium (± thorium), s'il est présent dans les séquences altérées, est lui aussi remobilisé (par exemple, durant l'albitisation) et peut précipiter au sein de chaque type de gîte dans ces systèmes. L'altération potassique fer à haute température (à magnétite) précipite de l'uraninite avec un patron de terres rares relativement plat, puis, à plus basse température (avec hématite), les patrons s'enrichissent en terres rares légères et lorsque le fluide devient plus siliceux, la coffinite remplace l'uraninite. Quant aux albitites et aux altérations calciques à magnétite, elles peuvent trapper l'uranium par leur propension à se bréchifier ou par réactions d'oxydo réduction. Au Québec, Kwyjibo, le complexe de Bondy, le Horst de Mistamisk Romanet, le linéament Rex et le bassin des Otish contiennent des minéralisations polymétalliques ou uranifères au sein de halos plurikilométriques d'altération alcaline (± oxydes de fer) qui représentent des cibles régionales pour la recherche de cette panoplie de gîtes. Ces chassés croisés de métaux multiples au sein de ces systèmes colossaux accroissent significativement le potentiel minéral de vastes terrains géologiques du Québec et du Canada. Par contre, l'enrichissement possible en uranium, s'il est considéré comme un élément délétère, et l'opacité des liens potentiels entre cette panoplie de gîtes peuvent en faire des colosses aux pieds d'argile.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les recherches en collaboration entre les programmes Géocartographie de l'Énergie et des Minéraux (GEM-1) et Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4) démontrent que la mobilisation et la précipitation des métaux usuels, précieux, de haute technologie, d'énergie verte et d'uranium au sein des systèmes à oxydes de fer et à altération alcaline conduit à un très vaste éventail de gîtes. Ceci accroit significativement le potentiel minéral en gîtes colossaux au Canada. En contre partie, le comportement 'd'électron libre' de l'uranium et ses conditions de captations et de re-concentrations mécaniques et chimiques affectent toute la chaine d'évolution de ces systèmes. Par conséquent, tous leurs types de gîtes peuvent se voir enrichis ou non en uranium. Ces colosses, source d'approvisionnement clé en métaux multiples pour notre société de haute technologie qui aspirent aux énergies vertes seraient-ils des colosses aux pieds d'argile parce qu'ils peuvent être uranifères?
GEOSCAN ID292902