GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCause and effect: Late Cretaceous tectonic inversion and basin history in the southern Canadian Cordillera
AuteurMahoney, J B; Haggart, J W; Kimbrough, D L; Grove, M
SourceGeological Society of America, Abstracts With Programs vol. 45, no. 7, 2013 p. 517
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130172
ÉditeurGeological Society of America
RéunionGeological Society of America, Annual Meeting; Denver; US; Novembre 4-7, 2013
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
Sujetsbassins; evolution du bassin; analyses du bassin; interprétations tectoniques; cadre tectonique; sedimentation; faciès sédimentaires; Groupe de Nanaimo ; Bassin de Nanaimo ; paléontologie; tectonique; Mésozoïque; Crétacé
ProgrammeAnalyse des bassins frontaliers, Les géosciences pour les nouvelles sources d'énergie
LiensOnline - En ligne
Résumé(non publié)
Dans le sud de la Cordillère canadienne, une rapide exhumation orogénique est reflétée par l'inversion tectonique du bassin de Methow du Crétacé, combinée à une rapide subsidence de bassin et au début de la formation du bassin d'avant-pays périphérique de Nanaimo.
Le bassin composite Methow/Methow-Tyaughton rend compte de l'évolution complexe d'un milieu de bassin amorcée au Néocomien-Albien par la sédimentation de débris volcanoplutoniques de source orientale dans un bassin d'avant-arc. Les variations de faciès, les taux de subsidence et l'association de la sédimentation à une tectonique de compression sont tous des éléments qui laissent croire qu'au bassin d'avant-arc a succédé à l'Albien moyen un bassin d'avant-pays hybride complexe à subsidence contrôlée par la structure. La sédimentation dans le bassin de Methow/Methow-Tyaughton a cessé avant le Coniacien à tout le moins, à une époque coïncidant avec l'apogée de la déformation dans le système de chevauchement de la ceinture côtière le long de la marge ouest du bassin.
Le bassin de Nanaimo est un bassin d'avant-pays périphérique formé le long de la bordure ouest du superterrane insulaire, dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. La subsidence a débuté au Turonien en réaction à l'épaississement crustal par compression dans le sud de la ceinture côtière et la chaîne des Cascades à l'est et au sud-est. La subsidence s'est accrue dramatiquement au Santonien tardif-Maastrichtien et une sédimentation épisodique a produit une épaisse succession (>4 km) de dépôts de plate-forme continentale et de cône sous-marin interstratifiés de manière complexe. Les zircons détritiques du bassin affichent une nette signature bimodale, avec une importante population de zircons crétacés (100-68 Ma) représentant le premier cycle de débris plutoniques arrachés par érosion au complexe plutonique côtier lors d'un épisode actif de tectonique de compression. Une population moins importante de zircons du Jurassique et du Crétacé provient de strates du bassin de Methow et de plutons soulevés à l'est. Une population petite mais distincte de zircons du Paléoprotérozoïque et du Mésoprotérozoïque (1800-1300 Ma) est constamment présente et ressemble de manière frappante à celle des zircons du Supergroupe de Belt du Mésoprotérozoïque à la bordure ouest de la Laurentie. Ces données sur les zircons donnent à penser que le système d'arc a été traversé par endroits par une ou plusieurs grandes rivières avant le Campanien précoce, ce qui a permis la progradation vers le nord-ouest dans le bassin de sédiments extrarégionaux de la région distale de l'arrière-arc.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Ce résumé est le condensé d'un exposé qui sera présenté à une réunion scientifique. Pendant le Crétacé, il y a de 85 à 65 millions d'années, des sédiments se sont accumulés dans les océans qui recouvraient certaines parties de la Colombie-Britannique ancienne. Avec le temps, ces dépôts sont devenus les roches sédimentaires qui tapissent aujourd'hui les côtes de l'île de Vancouver et des îles Gulf, et ils sont associés à de possibles gisements de pétrole et de gaz naturel. Certaines de ces roches contiennent des grains microscopiques de zircon naturel, un minéral qui se forme dans les profondeurs de la croûte terrestre, mais qui est parfois rejeté dans l'atmosphère au cours d'éruptions volcaniques. Les auteurs ont daté avec précision les grains de zircon en analysant de très petites quantités d'isotopes radioactifs qui s'y trouvent préservés. Ils ont également délimité les régions précises d'Amérique du Nord d'où provient ce zircon, ce qui leur a permis de modéliser la géographie de l'Ouest canadien pendant le Crétacé. Cette information peut se révéler très utile pour l'exploration pétrolière, en aidant les chercheurs à évaluer de quelle manière les dépôts d'hydrocarbures se sont accumulés et formés dans l'Ouest canadien.
GEOSCAN ID292889