GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreEllesmere Island Lithosphere Experiment (ELLITE): Eurekan basin inversion and mountain building, Ellesmere Island, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurStephenson, R; Oakey, G N; Schiffer, C; Jacobsen, B H
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-21, 2013, 12 pages, https://doi.org/10.4095/292859
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292859
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC39; 49; 120B; 120C; 120E; 120F; 340
Lat/Long OENS-88.0000 -60.0000 83.0000 76.0000
Sujetslithosphère; croûte continentale; lithostratigraphie; sismicité; levés sismiques; données sismiques; mouvements de la croûte; études de la croûte; structure de la croûte; géophysique; tectonique
Illustrationslocation maps; photographs; plots; tables; profiles
ProgrammeBaffin Bay Sedimentary Basins - Canadian Arctic Petroleum Systems East (CAPSE), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 12 04
RésuméEn août 2012, dans le cadre de l'Étude de la lithosphère de l'île d'Ellesmere (ELLITE pour Ellesmere Island Lithosphere Experiment), un programme de deux ans sur le terrain se terminait par la récupération de sismomètres enregistreurs passifs disposés à six endroits le long d'un transect sud-nord de 480 km, allant du fjord Alexandria à l'île Ward Hunt. La recherche a été réalisée en collaboration avec l'Université d'Aberdeen (Écosse), tandis que les instruments ont été fournis par SEIS-UK et par le Programme de géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM) de Ressources naturelles Canada. Les stations sismiques à énergie solaire fonctionnaient pendant les mois d'été et étaient inactives pendant les sombres mois d'hiver. L'activité sismique enregistrée, causée par des tremblements de terre à l'échelle planétaire, sera analysée afin de modéliser la structure de la croûte et de la lithosphère sous le profil, et fournira des contraintes sur l'ampleur du raccourcissement crustal résultant de la collision entre le Groenland et l'île d'Ellesmere (entre 50 et 35 Ma) ainsi que sur ses effets sur le bassin de Sverdrup et sur les bassins au large de la partie la plus septentrionale de la baie de Baffin.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
En août 2012, dans le cadre de l'expérience sur la lithosphère dans l'île d'Ellesmere (ELLITE pour Ellesmere Island Lithosphere Experiment), un programme de deux ans sur le terrain se terminait par la récupération de sismomètres enregistreurs passifs disposés à six endroits le long d'un transect de 480 km orienté du sud au nord, allant du fjord Alexandria à l'île Ward Hunt. La recherche a été réalisée en collaboration avec l'Université d'Aberdeen (Écosse), tandis que les instruments étaient fournis par SEIS-UK et par le Programme de géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM) de Ressources naturelles Canada. Les stations sismiques solaires fonctionnaient pendant les mois d'été et étaient inactives pendant les sombres mois d'hiver. L'activité sismique enregistrée, causée par les séismes dans le monde, sera analysée afin de modéliser la structure de la croûte et de la lithosphère sous le profil, et fournira des contraintes sur l'ampleur du raccourcissement de la croûte résultant de la collision entre le Groenland et l'île d¿Ellesmere (il y a entre 35 et 50 millions d'années) ainsi que sur ses effets sur le bassin de Sverdrup et sur les bassins au large de la partie la plus septentrionale de la baie de Baffin.
GEOSCAN ID292859