GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurface wave tomography and azimuthal anisotropy of the Philippine Sea Plate
AuteurYeh, Y -L; Kao, H; Wen, S; Chang, W -Y; Chen, C -H
SourceTectonophysics vol. 592, 2013 p. 94-112, https://doi.org/10.1016/j.tecto.2013.02.005
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130146
ÉditeurElsevier
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1016/j.tecto.2013.02.005
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
Lat/Long OENS120.0000 150.0000 40.0000 0.0000
Sujetsanisotropie; milieux tectoniques; interprétations tectoniques; cadre tectonique; etudes des ondes de surface; ondes R; déformation; lithosphère; vitesse des ondes sismiques; anomalies; subduction; zones de subduction; fosses; Plaque de Philippine Sea ; tectonique; géophysique
Illustrationslocation maps
ProgrammeTargeted Hazard Assessments in Western Canada, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(non publié)
Nous avons réalisé une cartographie détaillée de la structure en vitesse du groupe d'ondes de Rayleigh et de la structure de l'anisotropie sismique de la plaque de la mer des Philippines en se servant des données sur les formes d'ondes de longue période et à large bande de l'intervalle 1984-2007 extraites principalement du centre de données IRIS, avec des données additionnelles pour l'intervalle 1997-2007 tirées du Ocean Hemisphere Project. Nos résultats révèlent des anomalies marquées de haute vitesse du groupe d'ondes de Rayleigh et une forte hétérogénéité dans trois bassins marginaux de la plaque de la mer des Philippines, pour des périodes s'élevant jusqu'à 30 s. Les limites de convergence au pourtour de la plaque de la mer des Philippines sont associées à des anomalies de basse vitesse. Nous observons aussi une hétérogénéité dans la distribution des vitesses à de grandes profondeurs le long de la fosse de Ryukyu. Nos résultats indiquent que l'anisotropie azimutale dans la plaque de la mer des Philippines est fonction de la profondeur. La direction de vitesse rapide dans la le bassin des Philippines Ouest et le bassin de Shikoku suit un axe nord-est'sud-ouest à de courtes périodes, qui est corrélée à la fabrique fossile produite par la phase finale de déformation, alors que la direction de vitesse rapide dans le bassin de Parece Vela se révèle complexe à de courtes périodes et devient uniformément orientée suivant un axe nord-est'sud-ouest à de plus longues périodes. À des profondeurs proches de la limite lithosphère-asthénosphère, les directions de vitesse rapide deviennent parallèles à celle du déplacement absolu de diverses parties de la plaque de la mer des Philippines. Les directions de vitesse rapide le long des zones de subduction autour de la plaque de la mer des Philippines sont principalement perpendiculaires aux fosses. Les configurations relativement simples de l'anisotropie azimutale pourraient indiquer que l'anisotropie observée provient d'une orientation préférentielle du réseau cristallin de type A de la fabrique de l'olivine à de faibles profondeurs dans la région d'arrière-arc et d'un fluage du manteau causée par la dalle plongeante à de grandes profondeurs.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les formes d'ondes sismiques de longue période de tremblements de terre autour de la plaque de la Mer des Philippines ont été rassemblées et analysées pour obtenir la structure de vitesse sismique de la région. Le modèle des ondes sismiques se déplacent à des vitesses différentes selon différentes directions (connu comme l'anisotropie azimutale) a également été tracé à partir des données de forme d'onde. Nos résultats indiquent que la structure de vitesse et l'anisotropie azimutale dans les 3 bassins marginaux sont nettement différentes de celles le long des zones de subduction environnantes. Les caractéristiques distinctives sont étroitement liés à l'histoire de l'évolution géologique de la région.
GEOSCAN ID292792