GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreChanges in accumulation-area firn stratigraphy and meltwater flow during a period of climate warming: Devon Ice Cap, Nunavut, Canada
AuteurGascon, G; Sharp, M; Burgess, D; Bezeau, P; Bush, A B G
SourceJournal of Geophysical Research vol. 118, 2013 p. 2380-2391, https://doi.org/10.1002/2013JF002838
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130131
ÉditeurAmerican Geophysical Union
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1002/2013JF002838
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC48H/03; 48H/06
Lat/Long OENS-82.9167 -82.5833 75.3333 75.1667
Sujetsclimat arctique; climat; chenaux d'eau de fonte; glace; concentration de glace; épaisseur de la glace; Changement climatique; géophysique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie de l'environnement; stratigraphie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; profiles; tables
ProgrammeSurveillance des variables climatiques, Géosciences de changements climatiques
Résumé(non publié)
Afin de documenter les changements dus au climat de la stratigraphie du névé et de la répartition des faciès de la neige dans la zone d¿accumulation de la calotte glaciaire Devon (Nunavut), des levés à l¿aide d¿un géoradar de 500 MHz ont été réalisés le long d¿un transect de 40 km à tous les printemps entre 2007 et 2012. Quatre levés au géoradar suivant une grille de 190 m sur 100 m et 36 carottes de névé ont complété les levés linéaires au géoradar. La limite supérieure de la zone de glace superposée a migré de ~1430 m d¿altitude au printemps 2007 à ~1520 m d¿altitude au printemps 2012, un déplacement horizontal de ~14,5 km. Au cours de la même période, la limite supérieure de la zone de neige mouillée est passée de ~1520 m à ~1640 m d¿altitude, un déplacement horizontal de ~4,5 km. En outre, la densité moyenne dans les 3 m supérieurs du névé, à 10 emplacements de la zone d¿accumulation, a augmenté de 17 à 35 %. Une grande partie de ces changements était attribuable à la croissance d¿une épaisse masse de glace dans la couche de névé, qui s¿est développée principalement par accrétion vers le haut sur une vaste couche de glace initiale, formée au cours de l¿été 2005. Cette masse de glace a augmenté en épaisseur de 0,5 à 4,5 m au cours de la période de l¿étude et a rempli une grande partie du volume des pores dans la partie supérieure du névé, réduisant à la fois la percolation verticale de l¿eau de fonte vers les parties plus profondes du névé et la capacité de stockage de l¿eau d¿une grande partie de la masse de névé.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Notre étude met en évidence l'augmentation des taux de densification du névé près de la surface, le long d'un transect de 50 km traversant la calotte glaciaire Devon au Nunavut, d'après des levés au géoradar répétés, réalisés entre 2007 et 2012. Le névé est constitué de neige de plus d'un an, d'une densité relativement faible (300 à 600 kg m-3), qui a subi divers degrés de densification selon le manteau neigeux qui la recouvre et le regel interne de l'eau de fonte provenant de la surface de la calotte glaciaire. Des températures estivales excessivement chaudes depuis 2005 ont eu pour effet d'accélérer la densification du névé et l'épaississement des couches de glace interne supérieures à ~1400 m au-dessus du niveau de la mer sur la calotte glaciaire Devon, comme le démontre la présente étude. Ces observations soulignent efficacement les répercussions du récent réchauffement sur les calottes glaciaires du Canada et fournissent d'importants renseignements sur la façon dont les calottes glaciaires réagiront aux nouvelles tendances au réchauffement prévues pour cette région.
GEOSCAN ID292776