GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePreliminary results of detrital muscovite 40Ar/39Ar geochronology from the eastern Mackenzie Mountains and Mackenzie Plain, Northwest Territories
TéléchargerTéléchargements
AuteurPowell, J; Schneider, D A
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-18, 2013, 20 pages, https://doi.org/10.4095/292712
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292712
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC96C/03; 96C/04; 96C/05; 96C/06; 96C/11; 96C/12; 96C/13; 96C/14; 96D; 96E/01; 96E/02; 96E/03; 96E/04; 96E/05; 96E/06; 96E/07; 96E/08; 96F/03; 96F/04; 96F/05; 96F/06; 106A; 106H
Lat/Long OENS-130.0000 -125.0000 65.5000 64.0000
Sujetsdatation argon-argon; datations argon-argon; datation radiométrique; muscovite; roches s l ll gâtées; silicates; Supergroupe de Mackenzie Mountains ; Formation d'Imperial ; géochronologie; stratigraphie; Précambrien; Protérozoïque; Paléozoïque; Dévonien
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns; tables; histograms; photomicrographs
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 09 12
RésuméUne géochronologie 40Ar/39Ar sur des grains individuels de muscovite détritique a été effectuée sur huit échantillons de roches silicoclastiques provenant des monts Mackenzie et de la plaine du Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest. Les roches appartiennent à deux suites d'échantillons distinctes : le Supergroupe de Mackenzie Mountains du Néoprotérozoïque et la Formation d'Imperial du Dévonien. Une majorité des âges d'échantillons de muscovite (1200-875 Ma) provenant des strates du Néoprotérozoïque indique comme origine une source d'âge grenvillien à l'est. Les âges de minéraux détritiques d'échantillons individuels servent à préciser les âges stratigraphiques mal définis des formations comprises dans le supergroupe. Les âges de grains individuels de la Formation d'Imperial varient entre 650 et 350 Ma, avec un mode se situant entre 425 et 400 Ma, qui correspond au moment de la collision entre le protocontinent nord-américain et une masse continentale septentrionale au cours du Dévonien. Ces nouvelles données nous permettent de réévaluer nos connaissances actuelles sur les voies à la fois post-grenvilliennes et pré-ellesmériennes de transport des minéraux, depuis leurs sources jusqu'aux lieux de dépôt, pour les strates silicoclastiques du corridor du Mackenzie.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Le corridor du Mackenzie près de Norman Wells (Territoires du Nord-Ouest) est un secteur d'exploration et de production d'hydrocarbures. Cette étude utilise l'analyse isotopique de gaz rares de la muscovite minérale potassique pour établir l'historique d'enfouissement de deux unités rocheuses clés dans la région. Le Supergroupe de Mackenzie Mountains est la plus grande formation rocheuse à la surface dans la région. La majorité de la muscovite de ce supergroupe qui a été analysée est vieille de 875 à 1 200 millions d'années et a probablement été transportée dans la région depuis l'est. La Formation d'Imperial est un gisement potentiel d'hydrocarbures et contient une quantité abondante de muscovite vieille de 400 à 425 millions d'années, ce qui correspond au moment de la collision tectonique entre l'Amérique du Nord ancestrale et une autre masse terrestre du Nord. Les résultats ont des répercussions sur les reconstitutions des marges de tectonique des plaques anciennes et de l'environnement géologique responsable du dépôt de ces sédiments.
GEOSCAN ID292712