GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA hypothetical geomechanics model for the assessment of potential environmental impact of shale gas fracking - Part II: implication for induced seismicity
AuteurWang, B
SourceGeoMontréal 2013, Proceedings of the Canadian Geotechnical Conference; 2013 p. 1-7
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130050
ÉditeurThe Canadian Geotechnical Society
RéunionGéoMontréal 2013, the 66th Canadian Geotechnical Conference and the 11th Joint CGS/IAH-CNC Groundwater Conference; Montreal; CA; Septembre 29 - Octobre 3, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
Sujetsschistes; effets sur l'environnement; etudes de l'environnement; caractéristiques structurales; failles; modèles; établissement de modèles; combustibles fossiles; géologie de l'environnement; géophysique
Illustrationslocation maps; cross-sections; plots
ProgrammeGas de schiste - les eaux souterraines, Géosciences environnementales
RésuméCet article présente une hypothèse que la fracturation hydraulique à grande échelle des shales à gaz pour l'extraction du gaz naturel cause la réduction de la rigidité des shales. Ceci cause à son tour une redistribution des contraintes dans la structure rocheuse globale. Les failles à proximité peuvent réagir à ces changements et être sujettes à des déformations supplémentaires. Cette réponse peut s'étendre en profondeur à plusieurs kilomètres de plus que celle associée aux pressions de fracturation hydraulique isolées. Un modèle de discontinuum a été utilisé pour cette étude. Il a été appliqué aux shales d'Utica au Québec. Les résultats du modèle confirment l'hypothèse. Toutefois, la magnitude observée de la déformation est faible. La séismicité potentiellement associée à une telle déformation est en accord avec les observations rapportées par d'autres, c'est-à-dire des événements de faible magnitude.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
L'article présente l'hypothèse que la fracturation à grande échelle des schistes porteurs de gaz en vue de l'extraction du gaz naturel cause la réduction de la rigidité des schistes. Cette réduction entraîne la redistribution du stress au sein de la structure géologique. Les failles pourraient réagir à un tel changement et se déformer. La réaction peut se faire à une plus grande profondeur que celle associée à des pressions isolées de fracturation hydraulique. Un modèle de discontinuité a été utilisé et le cas du schiste d'Utica a été analysé. Le modèle confirme l'hypothèse. L'ampleur de la déformation des failles a cependant été jugée faible. La sismicité éventuelle estimée associée à une telle déformation correspond aux observations faites par d'autres groupes.
GEOSCAN ID292581