GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreIce cores from the St. Elias Mountains, Yukon, Canada: their significance for climate, atmospheric composition and volcanism in the North Pacific region
AuteurZdanowicz, C; Fisher, D; Bourgeois, J; Demuth, M; Zheng, J; Mayewski, P; Kreutz, K; Osterberg, E; Yalcin, K; Wake, C; Steig, E J; Froese, D; Goto-Azuma, K
SourceArctic vol. 67, no. 5, 2014 p. 35-57, https://doi.org/10.14430/arctic4352
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130041
ÉditeurArctic Institute of North America
Documentpublication en série
Lang.anglais; anglais
DOIhttps://doi.org/10.14430/arctic4352
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceYukon
SNRC115B/05; 115B/06; 115B/11; 115B/12; 115B/13; 115B/14; 115C/07; 115C/08; 115C/09; 115C/10; 115C/15; 115C/16
Lat/Long OENS-141.0000 -139.0000 61.0000 60.2500
Sujetsglace; analyses polliniques; analyse de carottes; analyses de carottes de sondage; isotopes; isotopes d'oxygène; études des isotopes stables; pollution; volcanisme; effets climatiques
Illustrationslocation maps; tables; graphs
ProgrammeSurveillance des variables climatiques, Géosciences de changements climatiques
RésuméUne des grandes réalisations de la recherche appuyée par la station du lac Kluane fut l'extraction, en 2001-2002, d'une série de carottes de glace provenant de la chaîne des monts St. Elias, au Yukon, par des équipes de chercheurs du Canada, des États-Unis et du Japon. Ce projet a mené à l'établissement de multiples chronologies, longues de 103 à 104 ans, détaillant des changements climatiques et atmosphériques à diverses altitudes, depuis le champ de glace Eclipse (3 017 m) jusqu'au plateau englacé du mont Logan (5 340 m). Ces travaux s'appuyaient sur des carottages glaciologiques précédents dans cette même région (1980, 1996). La comparaison de ces diverses données a permis d'identifier des relations possibles entre des variations régionales du climat et de la composition de l'air d'une part, et des modifications de la structure verticale et de la dynamique de l'atmosphère dans le secteur Nord du Pacifique d'autre part. Ces relations offrent un nouvel éclairage sur les changements climatiques au cours l'Holocène dans la région. En raison de leur emplacement privilégié, les carottes de glace des monts St. Elias préservent également des retombées d'aérosols de divers types et de sources variées provenant de la zone du Pacifique Nord. Dans cet article, nous passons en revue les principaux résultats scientifiques obtenus par l'analyse des carottages glaciologiques des monts St. Elias, et qui recouvrent cinq grands thèmes : (1) les variations des rapports d'isotopes stables de l'eau (?18O, ?D) dans la glace, qui présent des particularités uniques différant de celles de carottes du Groenland, d'autres secteurs de l'Arctique, et même de différents sites au sein même des monts St. Elias; (2) les variations historiques d'accumulation de la neige; (3) les retombées de pollen, d'émissions de feux de brousse, et de poussières minérales; (4) les retombées de polluants atmosphériques à longue portée (sulfate et plomb); et (5) les retombées d'aérosols d'origine volcanique. Notre discussion intègre également des études de forages glaciologiques effectués en 1980 et en 1996, mais dont les résultats n'ont été publiés que depuis l'an 2000.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
La mesure de variables climatiques et atmosphériques clés contenues à la surface de et dans les glaciers et calottes glaciaires fournissent des informations uniques sur l'état et l'évolution des régions froides de la Terre et leur relation de près et de loin avec des processus géophysiques. Parce que les glaciers sont, d'une part, loin des influences d'anthropogéniques directes, mais, d'autre part, affectés par la circulation globale et régionale de l'humidité, de flux d'énergie et de contaminants, ils fournissent des perspectives uniques sur les changements climatiques, leurs manifestations et leurs impacts sur l'humain et les systèmes naturels. Ces perspectives incluent celles pour l'eau dans l'atmosphère et les eaux de surface, et la détection des changements dans l'intensité et la trajectoire de la circulation atmosphérique qui influence tout, i.e. des modèles météorologiques locaux et régionaux à la fréquence et l'intensité du ruissellement; et le service que ceux-ci fournissent aux ressources en eau, les flux écologiques, et l'eau pour l'industrie et les municipalités.
GEOSCAN ID292576