GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTesting the use of microfossils to reconstruct great earthquakes at Cascadia
AuteurEngelhart, S E; Horton, B P; Nelson, A R; Hawkes, A D; Witter, R C; Wang, K; Wang, P -L; Vane, C H
SourceGeology vol. 41, no. 10, 2013 p. 1067-1070, https://doi.org/10.1130/G34544.1
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130047
ÉditeurGeological Society of America
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1130/G34544.1
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceColombie-Britannique
SNRC103; 102; 92B; 92C; 92E; 92F; 92K; 92L; 92M
Lat/Long OENS-130.0000 -120.0000 52.0000 40.0000
Sujetsfossiles; distribution de fossiles; assemblages fossiles; microfossiles; secousses séismiques; études séismiques; foyers des séismes; biostratigraphie; magnitudes des séismes; Zone de subduction de Cascadia ; Foraminifère; paléontologie; géophysique; stratigraphie
Illustrationslocation maps; stratigraphic columns
ProgrammeTargeted Hazard Assessments in Western Canada, Géoscience pour la sécurité publique
Résumé(disponible en anglais seulement)
Coastal stratigraphy from the Pacific Northwest of the United States contains evidence of sudden subsidence during ruptures of the Cascadia subduction zone. Transfer functions (empirical relationships between assemblages and elevation) can convert microfossil data into coastal subsidence estimates. Coseismic deformation models use the subsidence values to constrain earthquake magnitudes. To test the response of foraminifera, the accuracy of the transfer function method, and the presence of a pre-seismic signal, we simulated a great earthquake near Coos Bay, Oregon, by transplanting a bed of modern high salt-marsh sediment into the tidal flat, an elevation change that mimics a coseismic subsidence of 0.64 m. The transplanted bed was quickly buried by mud; after 12 mo and 5 yr, we sampled it for foraminifera. Reconstruction of the simulated coseismic subsidence using our transfer function was 0.61 m, nearly identical to the actual elevation change. Our transplant experiment, and additional analyses spanning the A.D. 1700 earthquake contact at the nearby Coquille River 15 km to the south, show that sediment mixing may explain assemblage changes previously interpreted as evidence of pre-seismic land-level change in Cascadia and elsewhere.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Pour les zones de subduction où l'histoire écrit est courte comme la zone de subduction de Cascadia, la connaissance des grands séismes passés repose presque entièrement sur des preuves géologiques. Une preuve la plus largement utilisée est l'affaissement soudain la côte inférée à partir des analyses de microfossiles, pour lesquels la comparaison avec les envrinments de la vie moderne des spieces concernées sont essentielles. Dans ce travail, nous simulons la subsidence soudain due à un grand tremblement de terre en transplantant une section stratigraphique sur l'estran côte de l'Orégon à une altitude inférieure à proximité (de 0,64 m). Cinq ans plus tard, nous sommes retournés au même endroit pour étudier les spieces dans la section de "l'homme fait affaissement cosismique". Les analyses ont une valeur d'affaissement de 0,61 m, très proche de la valeur réelle. C'est la première validation directe de la méthode d'analyse miscrofossil dans l'étude des séismes de subduction passées. Les résultats de ce type d'analyse peuvent être utilisés pour évaluer les erreurs d'autres types de preuves géologiques et donc d'améliorer la précision de l'évaluation de l'aléa sismique en utilisant des informations géologiques.
GEOSCAN ID292573