GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTrace element geochemistry of magnetite and its relationship to mineralization in the Great Bear magmatic zone, NWT, Canada
AuteurAcosta Góngora, P; Gleeson, S A; Samson, I M; Ootes, L; Corriveau, L
SourceProceedings of the 12th Biennial SGA Meeting, volume 1; 2013 p. 260-263
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130030
ÉditeurSociety for Geology Applied to Ore Deposits
RéunionSGA2013 - The 12th Biennial SGA Meeting of The Society for Geology Applied to Ore Deposits; Upsala; SE; août 12-15, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC85N/10
Lat/Long OENS-117.0000 -116.5000 63.7500 63.5000
Sujetsgéochimie des éléments en trace; analyses des éléments en trace; magnetite; gîtes minéralogiques; gisements minéraux; oxydes de fer; cuivre; or; uranium; Zone de Great Bear Magmatic ; géologie économique; géochimie
Illustrationsplots
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(disponible en anglais seulement)
The Paleoproterozoic Great Bear magmatic zone (GBmz) is the focus of ongoing exploration for iron oxide copper-gold (IOCG) mineralization and also hosts numerous iron-oxide-apatite±actinolite (IOA) occurrences. Examples include the Sue-Dianne and NICO deposits and other smaller prospects like DAMP, FAB and Nori/Ra. Furthermore, the past-producing Terra mine (Ag-Ni ±Co,Bi) hosts significant IOCG-like alteration in its vicinity. A petrographic analysis identified the presence of multiple generations of magnetite in NICO, FAB and Nori/Ra and, for the most part, a single generation of magnetite at Sue-Dianne, DAMP and Terra. A laser ablation-inductively coupled plasma mass spectrometric study (LA-ICP-MS), demonstrates important geochemical differences in V, Ni, Cr, Co and Ti. Regionally, the Cr/Co metal ratios proved to be higher for barren magnetite and pre-ore magnetite compared to that of magnetite co-precipitated with ore minerals and/or hosted in veins and breccias. Locally, at the Nori/Ra prospect the V/Ni ratio in magnetite successfully differentiates between pre-ore and syn-ore magnetite and at DAMP and Sue-Dianne the Co/Ni ratio is extremely high, and clearly different from the other magnetites in the Great Bear magmatic zone. These results show that the chemistry of magnetite may be an important tool in the exploration of IOCG-IOA systems.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
De nouveaux programmes d'exploration sont en cours dans une ancienne ceinture volcanique de la région du Grand lac de l'Ours (Territoires du Nord-Ouest) pour des gîtes à métaux multiples (gîtes à oxyde de fer, cuivre et or). Plusieurs exemples de cas ont été étudiés par un étudiant au doctorat à l'Université de l'Alberta grâce à un financement de RNCan des programmes des Adjoints de recherche (PAR) et de la Géocartographie de l'énergie et des minéraux (GEM). Les exemples comprennent 2 gîtes (NICO, Sue-Dianne), des indices et une mine historique d'argent (Terra). L'objectif était d'étudier un minéral, la magnetite, comme vecteurs d'exploration. Sous le microscope, plusieurs générations de magnétite ont été identifiées. Une étude chimique montre d'importantes différences chimiques en vanadium (V), nickel (Ni), chrome (Cr), cobalt (Co) et titane (Ti) entre la magnétite dans les roches stériles et la magnétite associée à la minéralisation. Ces résultats montrent que la chimie de la magnétite peut être un outil important dans l'exploration de la région du Grand lac de l'Ours lorsqu'elle sera par la suite appliquée à la prospection glaciaire dans la région du Grand lac de l'Ours et ailleurs au Canada.
GEOSCAN ID292534