GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreMorphology, architecture and associated landform-sediment assemblages of meltwater corridors north of Wager Bay, Nunavut
AuteurCampbell, J E; McMartin, I; Dredge, L
SourceCANQUA-CGRG Biennial Meeting ; 2013 p. 71
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20130029
ÉditeurCandian Quaternary Association-Canadian Geomorphology Research Group (CANQUA-CGRG)
RéunionCANQUA-CGRG 2013; Edmonton, AB; CA; août 18-22, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC56G; 56H
Lat/Long OENS-92.0000 -88.0000 66.7500 65.2500
Sujetstopographie; topographie glaciaire; morphologie; chenaux d'eau de fonte; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
ProgrammeGisements polymétalliques - Presqu'île Melville (Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Résumé(non publié)
De récents travaux de cartographie des matériaux superficiels dans une vaste région (31 000 km2) au nord de la baie Wager (Nunavut) ont permis d'identifier deux systèmes de corridors d'eau de fonte distinctifs présentant des directions différentes, nord et est. Ces corridors sont intimement liés à différentes phases d'écoulement glaciaire, de dégénérescence et de recul de la marge glaciaire de la partie nord du secteur du Keewatin. Les corridors d'eau de fonte à écoulement nord et est présentent des assemblages distincts de formes de terrain et de sédiments et se sont formés à différentes phases de la déglaciation. Les deux ensembles de corridors sont circonscrits dans des bassins hydrographiques séparés du relief actuel et prennent leur source dans les hautes terres à proximité de la ligne de partage des eaux. Les deux ensembles sont principalement associés à la dernière direction d'écoulement glaciaire à l'échelle régionale à l'intérieur de chacun des bassins hydrographiques actuels.
Les corridors marquants d'eau de fonte de direction nord qui avaient précédemment été cartographiés sont présents dans la partie nord de la région d'étude (bassins hydrographiques actuels de la baie Committee et de la rivière Hayes) et se prolongent au moins jusqu'au système de la Moraine de Chantrey. Ils sont associés dans un premier temps à un écoulement vers le nord depuis une ligne de partage glaciaire située près de la baie Wager et subséquement à un écoulement vers le sud lors du recul de la marge glaciaire. Ces larges corridors tendent à être circonscrits aux vallées et creux topographiques et sont comblés par une succession de sédiments subglaciaires, supraglaciaires et juxtaglaciaires. La majeure partie des formes de terrain sont d'origine sédimentaire; de façon caractéristique, elles comprennent des crêtes d'eskers, des monticules (hummocks), une topographie en bosses et creux, de petites moraines terminales, des plaines d'épandage, des deltas, des terrasses à kettles et des plaines de lac glaciaire. Les matériaux superficiels comprennent en abondance du sable et du gravier, des blocs, des tills érodés, des diamictons glaciaires et des sédiments de lac glaciaire.
Les corridors d'eau de fonte à écoulement est sont présents à l'ouest et au sud de la baie Repulse et sont confinés au bassin hydrographique de la baie Repulse. Ils révèlent un recul de la marge glaciaire vers l'ouest qui a coïncidé avec un écoulement tardif vers le sud-est et l'est dont les indicateurs sur le socle rocheux se superposent à ceux de l'écoulement dominant vers le nord dans cette région. Cette réorganisation des écoulements glaciaires est la réponse à l'ouverture de la baie Repulse à un stade tardif de la déglaciation. Ces corridors peu profonds sont principalement des conduits sous-glaciaires produits par érosion. Ils sont caractérisés par des marges nettes, des champs de blocs et des monticules de till érodé, des affleurements du socle rocheux, ainsi que divers assemblages de formes de terrain sédimentaires comprenant des monticules (hummocks) fluvioglalciares, des crêtes transversales (pseudo-striation), des moraines bosselées, des eskers et des crêtes de remplissage de crevasse. Du till érodé, des diamictons glaciaires, des blocs ainsi que du sable et du gravier constituent les sédiments dominants.
La distribution de ces corridors et leurs assemblages de sédiments et de formes de terrain associées fournissent de l'information utile en ce qui a trait à la chronologie des écoulements glaciaires, la dynamique glaciaire et les conditions du système glace-eau de fonte sur le lit et les marges d'un inlandsis à la fin de la glaciation et à la déglaciation. Les variations latérales et longitudinales des assemblages de formes de terrain et de sédiments à l'intérieur des corridors sont une indication de systèmes diachrones présentant des conditions d'écoulement des eaux de fonte et des vitesses de recul de la marge glaciaire variables tout au long de leur existence. Cette recherche est partie intégrante de l'activité de cartographie des matériaux superficiels du projet GEM de la presqu'île Melville.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Dans le cadre de l'activité de cartographie des dépôts de surface de Wager Bay qui s'inscrit dans le Programme de géocartographie de l'énergie et des minéraux de la presqu'île Melville, des études sur les dépôts de surface menées récemment sur un grand territoire au nord de Wager Bay, au Nunavut, ont permis de découvrir deux entités du paysage qui marquent la présence de deux réseaux particuliers d'écoulement des eaux de fonte glaciaires. Ces deux réseaux sont liés à des phases distinctes d'écoulement glaciaire, de désintégration de la glace et de retrait de la marge glaciaire du secteur du Keewatin. Cet exposé traite des différences et des similitudes de ces entités uniques du paysage et de la façon dont elles nous aident à clarifier l'histoire glaciaire de la région. Pour réussir l'exploration minérale de tels territoires, il est important de reconnaître ce type de paysage et de bien comprendre les sédiments qui accompagnent ces entités.
GEOSCAN ID292533