GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSurficial geology, Emile Creek, British Columbia
TéléchargerTéléchargements
AuteurHuntley, D H; Hickin, A S; Chow, W; Mirmohammadi, M
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 119, 2013, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/292396
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Éditionprelim.
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292396
Cartes1 carte
Info. cartedépôts meubles, 1/50,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 10 (NAD83)
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf; rtf; xml; shp
ProvinceColombie-Britannique
SNRC94O/15
Lat/Long OENS-123.0000 -122.5000 60.0000 59.7500
Sujetsdépôts organiques; alluvions; colluvions; elements glaciaires; dépôts glaciaires; topographie glaciaire; dépôts glaciolacustres; dépôts fluvioglaciaires; tills; eskers; moraines; drumlins; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps
ProgrammeBassins sédimentaires du Yukon, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Image
Diffusé2013 05 29
RésuméLa Carte géoscientifique du Canada 119 illustre la géologie des matériaux superficiels et les formes de terrain d'un territoire d'environ 790 km2 couvert par le feuillet cartographique d'Emile Creek (SNRC 94-O/15), dans le nord-est de la Colombie-Britannique. L'escarpement de Maxhamish s'étire le long de la limite ouest de la région cartographique. La majeure partie de la région cartographique est occupée par la bordure nord-ouest du plateau d'Etsho Plateau et une partie du bassin-versant de la rivière Petitot. La majeur partie de la région cartographique est drainée par le ruisseau Emile et ses affluents qui coulent vers le nord pour se jeter dans la rivière Petitot. Le socle rocheux est couvert de matériaux terrestres non consolidés remontant au Pléistocène supérieur (Glaciation du Wisconsinien supérieur, de > 25 ka à env. 10 ka) ainsi que de matériaux non glaciaires de l'Holocène (d'env. 10 ka jusqu'à nos jours). Les dépôts de till, de couleur verte sur la carte, sont généralement propices à l'établissement de l'infrastructure. Les dépôts fluvioglaciaires, qui recèlent un potentiel en minéraux, en agrégats et en eau souterraine, sont figurés par la couleur orange. Les versants dérangés par des glissements de terrain, des coulés de débris et des chutes de blocs sont représentés en brun et en rose. Les dépôts glaciolacustres et organiques, qui renferment sporadiquement du pergélisol discontinu, sont représentés en violet et en gris. Les dépôts alluviaux sujets aux inondations, à l'érosion et à la sédimentation apparaissent en jaune sur la carte.
Résumé(Résumé en langage clair et simple, non publié)
À mesure que l'exploitation des ressources naturelles prend de l'ampleur dans le nord-est de la Colombie-Britannique, il faut pouvoir compter sur des données géologiques à jour afin de réduire les coûts et les risques environnementaux liés à l'exploitation de nouvelles sources d'énergie et de minéraux. En réponse à cette exigence, on a réalisé la carte géoscientifique du Canada no 119 dans le cadre du programme de géocartographie de l'énergie et des minéraux dans les bassins du Yukon. La carte, ainsi que la légende et les notes qui l'accompagnent regroupent les résultats des recherches passées, les observations sur le terrain et l'interprétation des images satellites pour offrir de nouvelles perspectives sur la répartition, la nature, l'origine et le potentiel minier des matériaux à la surface de la Terre et des risques géologiques sur la carte d'Emile Creek (SNRC 94O-015). La carte CGM 119 est destinée à l'usage des gouvernements, des universités, des entreprises du secteur des ressources, des consultants en environnement, des communautés des Premières Nations, des municipalités et du grand public.
GEOSCAN ID292396