GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreFirn profile changes in response to extreme 21st-century melting at Devon Ice Cap, Nunavut, Canada
AuteurBezeau, P; Sharp, M; Burgess, D; Gascon, G
SourceJournal of Glaciology vol. 59, no. 217, 2013 p. 981-991, https://doi.org/10.3189/2013JoG12J208 (Accès ouvert)
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120439
ÉditeurCambridge University Press (CUP)
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.3189/2013JoG12J208
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC48H/05; 48H/06
RégionDevon Island; ueen Elizabeth Islands
Lat/Long OENS -83.5000 -82.0000 75.5000 75.2500
Sujetsdépôts glaciaires; antecedents glaciaires; glaciation; glaciologie; glace; champs de glace; épaisseur de la glace; concentration de glace; climat arctique; fluctuations climatiques; climat; neige; Calotte glaciaire de Devon ; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie de l'environnement; stratigraphie; Nature et environnement; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationscartes de localisation; échelles stratigraphiques; tableaux; graphiques
ProgrammeGéosciences de changements climatiques, Gestionaire de programme - sciences de changements climatiques
Diffusé2017 07 10
Résumé(non publié)
L'évaluation des taux de variation de la masse des glaciers à l'échelle régionale à partir d'observations altimétriques répétées de source aérienne ou satellitaire nécessite l'établissement de suppositions de départ quant à la densité des matériaux ajoutés à la surface des glaciers, ou retirés de la surface de ceux-ci. Celle-ci peut varier aussi bien dans le temps que dans l'espace, particulièrement dans une période de réchauffement climatique comme celle qui se déroule dans l'Arctique canadien depuis 2005. Dans la présente étude, nous comparons les propriétés du névé relevées dans 20 carottes superficielles prélevées en 2012 à des altitudes de 1400 à 1900 m au-dessus du niveau de la mer sur la calotte glaciaire Devon à celles de mesures équivalentes effectuées sur 34 carottes prélevées aux mêmes endroits entre 2004 et 2011. La densité moyenne des 2,5 m supérieurs de la colonne du névé a augmenté de 13 à 80 %. Par conséquent, les taux mesurés d'augmentation de la densité dans le 1,25 m (équiv. en eau) supérieur de la couche de névé ont probablement entraîné un amincissement de cette couche à des taux de 0,021 à 0,168 m/a au cours de la période 2004-2012. Ces taux d'amincissement sont significatifs en regard des taux locaux de variation de la hauteur de la surface du névé mesurée par altimétrie laser aéroportée entre 2004 et 2012 (de -0,077 à -0,252 m/a) et indiquent que dans les périodes de réchauffement ou de refroidissement climatique, les taux de densification du névé doivent être tenus en compte lors de l'évaluation des taux de changement de masse à partir des variations mesurées de la hauteur.
Sommaire(Résumé en langage clair et simple, non publié)
Les couches proches de la surface (<60m) des régions de haute altitude (>1400m a.s.l.) à travers les calottes glaciaires de l'Arctique canadien sont principalement composées de firn, qui est de la neige et/ou de la glace poreuse de faible densité plus grande qui a survécu à au moins une saison estivale. Grâce à l'analyse de 34 carottes de sapin peu profondes, de la température du sapin et de la température de l'air recueillies dans la calotte glaciaire du Devon, cette étude a documenté une augmentation de 13 à 80 % de la densité et de la température du sapin proche de la surface au cours des 7 dernières années, en réponse au réchauffement climatique rapide depuis 2005. Ces changements indiquent tous des taux de fonte plus élevés et une augmentation de l'infiltration et de la recongélation des eaux de fonte dans la couche de feu. Cela suggère fortement que les diminutions de la hauteur de la surface peuvent être attribuées à une densification accélérée du feu plutôt qu'à une perte de masse, et que les changements du taux de densification du feu doivent être pris en compte lors de l'estimation des taux de changement de masse des calottes glaciaires à partir des méthodes de surveillance géodésique.
GEOSCAN ID292356