GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreTransport and fate of uranium, rare earth elements, and radionuclides from decommissioned tailings at the historical Bicroft Uranium Mine, Ontario
AuteurParsons, M B; Friske, P W G; Ford, K L; LeBlanc, K W G
SourceAssociation géologique du Canada-Association minéralogique du Canada, Réunion annuelle, Programme et résumés vol. 36, 2013 p. 157-158
LiensOnline - En ligne
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120412
ÉditeurGeological Association of Canada - Mineralogical Association of Canada (GAC MAC)
RéunionGeological Association of Canada - Mineralogical Association of Canada Joint Annual Meeting; Winnipeg; CA; mai 22-24, 2013
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceOntario
SNRC31D/16
Lat/Long OENS -78.5000 -78.0000 45.0000 44.7500
Sujetsuranium; gisements d'uranium; gîtes minéralogiques; gisements minéraux; minéralisation; terres rares; radionucléïdes; résidus; analyses des résidus; géochimie des résidus; substances polluantes; contamination des métaux lourds; géologie de l'environnement
ProgrammeOutils d'adaptation et d'impacts sur l'environnement pour les mines de métaux, Géosciences de l'environnement
Résumé(non publié)
Les terrils de mines d'uranium (U) posent des risques environnementaux complexes en raison de leurs larges volumes, de l'existence d'une radioactivité à long terme, ainsi que de la possibilité qu'ils libèrent dans l'environnement des radionucléides, des métaux et métalloïdes, du radon et des produits réactifs de concentration métallurgique. Les principaux objectifs de la présente étude résident dans la caractérisation des processus contrôlant la libération, le transport et le devenir de U, des produits de filiation (226Ra, 210Pb) et des éléments des terres rares (ETR) dans un système de ruisseaux et de bassins de retenue situé en aval de deux parcs de résidus abandonnés à la mine d'uranium Bicroft, près de Bancroft (Ontario). La mine Bicroft a été en exploitation de 1957 à 1963 et on y a traité environ 2 470 000 tonnes de minerai de U tiré de dykes de pegmatite granitique. Ce type de gîte d'uranium est relativement commun dans toute la Province de Grenville en Ontario, au Québec et au Labrador et a récemment été l'objet d'un intérêt renouvelé pour l'exploration visant à trouver des sources de ETR et d'autres métaux stratégiques.
Des échantillons de résidus miniers, de sédiments de ruisseau et de lac, ainsi que des eaux de surface ont été recueillis dans la région de la mine Bicroft entre 2010 et 2012. Afin de déterminer les variations naturelles du bruit de fond, nous avons entrepris un échantillonnage des sédiments, de l'eau et du radon émis par les sols à l'échelle régionale et réalisé de nouvelles analyses d'échantillons archivés de sédiments de ruisseau et de lac. La concentration de U dans les échantillons de résidus miniers de la mine Bicroft varie entre 3,1 et 210 mg/kg (médiane de 14 mg/kg). Toutefois, des concentrations beaucoup plus élevées ont été relevées dans les sédiments de ruisseau et de bassin de retenue en aval des parcs de résidus (de 31 à 730 mg/kg; médiane de 150 mg/kg). À l'échelle régionale, les concentrations de U dans les sédiments lacustres varient de 0,4 à 140 mg/kg (médiane de 4,2 mg/kg) et dans les sédiments de ruisseau, de 1,2 à 110 mg/kg (médiane de 4,6 mg/kg). À l'échelle régionale, les concentrations de radon dans les sols affichent des valeurs variant de 3,2 à 48 kBq/m3 (moyenne de 17 kBq/m3), où les valeurs les plus élevées dans les sols ont été relevées près de minéralisations de U-ETR (jusqu'à 770 kBq/m3) et dans les résidus de la mine Bicroft (1 800-12 000 kBq/m3). L'échantillonnage des effluents des parcs de résidus au cours des saisons en 2011 montre que les concentrations de U et de 226Ra sont généralement plus faibles en été qu'en automne. Dans les eaux filtrées (<0,45 µm) des ruisseaux drainant le site de la mine Bicroft, la concentration de U était de 7,6 µg/L en juin comparativement à 25 µg/L en octobre. De même, les concentrations de 226Ra étaient de 0,40 et de 0,72 Bq/L en juin et en octobre, respectivement. Ces observations fournissent une meilleure compréhension de la stabilité des résidus de mines de U à long terme et ont des implications pour la conception des plans de suivi environnemental. Les résultats de notre étude sont mis à profit dans l'élaboration de meilleures lignes directrices visant à réduire les risques environnementaux associés à tout projet futur de mise en valeur de gîtes de U-ETR dans des pegmatites granitiques.
GEOSCAN ID292249