GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeophysical logging methods for uranium geology and exploration
TéléchargerTéléchargements
AuteurMwenifumbo, C J; Mwenifumbo, A L
SourceCommission géologique du Canada, Note technique no. 4, 2013, 47 pages, https://doi.org/10.4095/292248
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292248
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
Sujetsgisements minéraux; gîtes minéralogiques; uranium; minéralisation; méthodes d'exploration; exploration; prospection sismique; diagraphie géophysique; diagraphie par rayons gamma; prospection par rayons gamma; spectomètres à rayons gamma; trous de mine; levés géophysiques; géophysique; géologie économique
Illustrationstables; models; schematic diagrams; spectra; logs
ProgrammeUranium, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 11 19
RésuméDans l'industrie minière de l'uranium, la diagraphie en sondage est un outil de base pour l'exploration et la délimitation des gîtes d'uranium. Alors que la diagraphie de rayonnement gamma est reconnue comme étant l'une des techniques les plus efficaces pour délimiter la minéralisation uranifère et estimer la teneur en uranium du minerai, il existe plusieurs autres méthodes permettant d'obtenir de l'information supplémentaire concernant la stratigraphie, la lithologie, les structures et les altérations associées à la minéralisation. Ces méthodes ont recours entre autres à la résistivité, la polarisation provoquée, la vitesse des ondes longitudinales (P) acoustiques, la densité et la température.
La présente note technique offre un bref survol des types de gîtes d'uranium et fournit une description sommaire des principes physiques sur lesquels reposent différentes méthodes de diagraphie en sondage, de l'équipement, des procédures d'acquisition de données et de l'interprétation des données diagraphiques. On y présente quelques exemples d'études sur le terrain. On y fournit également de l'information sur les protocoles d'étalonnage des systèmes de diagraphie de rayonnement gamma et des installations d'étalonnage assurant la fiabilité des diagraphies et de leur interprétation.
La radioactivité correspond à l'émission de particules et de rayons gamma au moment de la désintégration spontanée d'un noyau. Pendant la désintégration radioactive, il y a émission de particules alpha, de particules bêta et de rayons gamma. Pour ce qui est de la prospection de l'uranium, ce sont les rayons gamma qui présentent le plus grand intérêt. Bien qu'il existe trois principaux isotopes naturels de l'uranium (238U, 235U et 234U), 99,3 % de l'uranium naturel est de la forme 238U. Aussi, en supposant que l'isotope père est le 238U, l'uranium se désintègre en émettant des particules bêta, des particules alpha et des rayons gamma jusqu'à ce qu'il atteigne son état final de plomb 206 (206Pb). Les rayons gamma qui sont détectés au cours de la prospection de l'uranium proviennent de ses produits de filiation, le plomb 214 (214Pb) et le bismuth 214 (214Bi), et non du 238U père.
GEOSCAN ID292248