GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreQuality assurance and quality control measures applied to indicator mineral studies at the Geological Survey of Canada
AuteurPlouffe, A; McClenaghan, M B; Paulen, R C; McMartin, I; Campbell, J E; Spirito, W A
SourceNew Frontiers for Exploration in Glaciated Terrain, PDAC 2013 short course; 2013 p. 13-19
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120411
RéunionNew Frontiers for Exploration in Glaciated Terrain workshop, PDAC 2013 International Convention; Toronto; ON; mars 1, 2013
Documentlivre
Lang.anglais
Mediapapier
Référence reliéeCette publication est reliée à Plouffe, A; Plouffe, A; McClenaghan, M B; McClenaghan, M B; Paulen, R C; Paulen, R C; McMartin, I; McMartin, I; Campbell, J E; Campbell, J E; Spirito, W A; Spirito, W A; (2013). Quality assurance and quality control measures applied to indicator mineral studies at the Geological Survey of Canada, New frontiers for exploration in glaciated terrain, Commission géologique du Canada, Dossier public 7374
Sujetséléments d'indice; exploration de dépôts glaciaires; géochimie des dépôts glaciaires; méthodes d'échantillonage; techniques d'échantillonage; géologie économique; géologie des dépôts meubles/géomorphologie
Illustrationsphotographs
ProgrammeÉtude des gîtes porphyriques, Initiative géoscientifique ciblée (IGC-4)
Résumé(non publié)
Une méthode éprouvée et couronnée de succès en exploration minérale des terrains anciennement englacés consiste à utiliser des minéraux indicateurs récupérés dans les sédiments glaciaires, et à en retracer la source dans le substratum rocheux. Les minéraux indicateurs sont utilisés dans l'exploration de diverses substances utiles, comme les diamants et d'autres pierres précieuses, et de divers métaux communs, précieux et spéciaux (p. ex. les éléments du groupe des terres rares), et plus encore. Bien que la recherche sur les minéraux indicateurs progresse afin de trouver de nouveaux minéraux indicateurs pour divers types de gîtes minéraux, il est nécessaire de mettre en place des mesures d'assurance de la qualité et de contrôle de la qualité (AQ/CQ) pour s'assurer que, lors du traitement des échantillons, la perte des grains de minéraux indicateurs est réduite au minimum (près de zéro), que les minéraux sont correctement identifiés et que les échantillons ne sont pas contaminés par des sources externes ou d'autres échantillons. À cette fin, la Commission géologique du Canada (CGC) a élaboré des protocoles pour les projets de recherche actuels et futurs afin d'obtenir la plus grande qualité possible pour la présentation des données sur les minéraux indicateurs. Ces nouveaux protocoles répondent aux exigences de la Norme canadienne 43-101 qui précise que l'information technique déclarée par les sociétés d'exploration et d'exploitation minière (notamment les données sur les minéraux indicateurs) doit indiquer qu'un programme d'assurance de la qualité est en place et appliqué. Les protocoles mis en œuvre à la CGC comprennent l'utilisation d'échantillons de terrain en double, d'échantillons témoins et de matériaux de base enrichis de minéraux indicateurs dont on connaît la quantité, la morphologie, l'espèce et la taille. Les échantillons de terrain en double servent à estimer l'hétérogénéité des sédiments (variabilité en un site d'échantillonnage). Les échantillons témoins permettent de détecter une possible contamination résiduelle. Les échantillons artificiellement enrichis permettent de surveiller la précision des méthodes de traitement des échantillons et d'identification des minéraux pour la récupération de minéraux spécifiques. Dans certains cas, on demande au laboratoire commercial qui effectue le traitement des échantillons de procéder selon un ordre spécifique. Par exemple, on traitera en dernier les échantillons riches matériaux minéralisés prélevés près d'une zone de minéralisation connue afin de réduire les risques de contamination résiduelle. La répétition du compte de minéraux indicateurs est réalisée sur au moins 10 % des concentrés de minéraux lourds afin de mesurer la reproductibilité (précision) du compte de minéraux. Toutes les données sur les minéraux indicateurs, ainsi que tous les rapports originaux de laboratoire, les concentrés de minéraux lourds, les grains de minéraux recueillis mais non montés, et les grains de minéraux montés sont maintenant tous archivés en permanence pour référence future à la CGC, selon des lignes directrices spécifiques. Les mesures d'AQ/CQ font en sorte que les investissements associés à la recherche sur les minéraux indicateurs se traduisent par des données de la plus grande qualité possible.
GEOSCAN ID292243