GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA 3 Ga to 2 Ga plutonic record on Southampton Island, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurRayner, N; Sanborn-Barrie, M; Chakungal, J
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-6, 2013, 22 pages, https://doi.org/10.4095/292214
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292214
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC46A; 46B; 46C; 46F/01; 46F/02; 46F/07; 46F/08; 46G/03; 46G/04
Lat/Long OENS-85.0000 -80.0000 65.5000 64.0000
Sujetsroches ignées; roches plutoniques; datations au uranium-plomb; datations radiométriques; Archéen; anorthosites; faciès à granulite; faciès métamorphiques; monzogranites; métamorphisme; datations au zircon; méthodes analytiques; géochronologie; Précambrien
Illustrationsgeological sketch maps; photographs; photomicrographs
ProgrammeGisements polymétalliques - Péninsule Cumberland (île de Baffin, Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 05 01
RésuméDe nouveaux résultats géochronologiques, issus de datations U-Pb à l'aide de la microsonde SHRIMP et d'analyses ID-TIMS (dilution isotopique et spectrométrie de masse à thermoionisation), ont mis en lumière une histoire archéenne de longue durée dans l'île Southampton, au Nunavut. La plus ancienne composante plutonique qui a été documentée est un complexe anorthositique datant d'environ
3,0 Ga, tandis que de la tonalite-diorite quartzique au faciès des granulites provenant de deux localités éloignées a livré des âges de 2,77-2,76 Ga. Cela signifie qu'une importante proportion des hautes terres précambriennes de l'île Southampton est constituée de roches plutoniques à fort degré de métamorphisme qui remontent au Mésoarchéen. Du monzogranite à biotite mylonitique a livré un âge de 2,61 Ga. De l'anorthosite gabbroïque affleurant à l'ouest de la collectivité de Coral Harbour a été datée à 2,06 Ga, ce qui correspond à l'âge du rifting, avant le début de l'orogenèse trans-hudsonienne. Le métamorphisme lié à l'orogenèse trans-hudsonienne se manifeste par des accroissements secondaires de zircon datant de 1,88 à 1,82 Ga dans la plupart des roches analysées.
GEOSCAN ID292214