GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreUltramafic cumulates east of Kingnait Fiord, Cumberland Peninsula, Nunavut: possible origin and mineral potential
TéléchargerTéléchargements
AuteurPercival, J A; Sanborn-Barrie, M
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-4, 2013, 19 pages, https://doi.org/10.4095/292181
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292181
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC16L/04; 16L/05; 26I/01; 26I/02; 26I/07; 26I/08
Lat/Long OENS-64.5667 -63.8500 66.3500 66.1667
Sujetsolivine; chromite; ilménite; amphibole; trémolite; chlorite; roches ignées; magmatisme; roches ultramafiques; potentiel minier; pétrographie; géochimie des roches totales; analyses des roches totales; pétrologie ignée et métamorphique; géologie économique; géochimie
Illustrationslocation maps; photomicrographs; tables; plots
ProgrammeGisements polymétalliques - Péninsule Cumberland (île de Baffin, Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
LiensCanadian Database of Geochemical Surveys, downloadable files
LiensBanque de données de levés géochimiques du Canada, fichiers téléchargeables
Diffusé2013 03 05
RésuméDans le centre de la péninsule Cumberland, dans l'île de Baffin, une occurrence de roches ultramafiques se manifeste sous forme de péridotite à grain grossier et à stratification variable avec une association d'olivine riche en Mg (Fo65-85), de chromite, d'ilménite et d'amphibole magnésienne. L'olivine est recoupée par des fractures remplies de serpentine, elles-mêmes tronquées par de la trémolite et de la chlorite secondaires. Les compositions globales correspondent étroitement à celles de cumulats wehrlitiques non altérés. Les spectres des éléments traces montrent un enrichissement en éléments incompatibles par rapport au manteau primitif et laissent supposer un magma parental qui ressemble en composition aux basaltes d'îles océaniques. Des phases intrusives liées à un magmatisme de panache sont reconnues ailleurs pour leur potentiel en nickel et en ÉGP. Par conséquent, bien que les roches ultramafiques du fjord Kingnait soient probablement associées à un magmatisme de rift du Paléoprotérozoïque, on devrait recourir à des modèles d'exploration conçus pour des minéralisations de sulfures de nickel et de platine sous forme d'horizons minéralisés dans des intrusions associées à des systèmes plus récents de composition semblable.
GEOSCAN ID292181