GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreGeology, Mahony Lake (northeast), Northwest Territories
TéléchargerTéléchargements
AuteurFallas, K M; McLean, B C
SourceCommission géologique du Canada, Carte géoscientifique du Canada 89, 2013, 1 feuille, https://doi.org/10.4095/292174 (Accès ouvert)
Image
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292174
Cartes1 carte
Info. cartegéologique, 1/100,000
ProjectionProjection transverse universelle de Mercator, zone TUM 10 (NAD83)
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Liensreadme
Formatspdf; shp; xml; rtf; xls; JPEG2000
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC96F/09; 96F/10; 96F/15; 96F/16
Lat/Long OENS-125.0000 -124.0000 66.0000 65.5000
Sujetsroches sédimentaires; sédiments marins; grès; schistes; mudstones; calcaires; caractéristiques structurales; plis; failles; Formation de Slater River ; Formation de Mahony Lake ; Formation d'Arctic Red ; Formation de Bear Rock ; stratigraphie; géologie structurale; Cénozoïque; Quaternaire; Mésozoïque; Crétacé; Paléozoïque; Dévonien
Illustrationscross-sections, stratigraphic
ProgrammeCorridor et delta du Mackenzie, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 04 16
RésuméLa région couverte par la présente carte, qui s'étend au quadrant nord-est de la région cartographique de Mahony Lake (SNRC 96-F), se situe à la limite occidentale de la plaine du Grand lac de l'Ours, entre les monts Franklin et le Grand lac de l'Ours (Territoires du Nord-Ouest). La région est principalement occupée par une basse plaine ondulante boisée où ne percent que de rares affleurements du socle rocheux. Le sous-sol de la région est principalement constitué de strates sédimentaires du Crétacé disposées à plat et déformées par endroits par des plis et des failles mineurs. Près de la limite occidentale de la région cartographique, la faille de Neyele Lake juxtapose des strates carbonatées du Paléozoïque à des strates silicoclastiques du Crétacé, avec peu ou pas de relief topographique. Des preuves de l'existence de cette faille sont présentes dans des profils de sismique-réflexion du domaine public archivés par l'Office national de l'énergie. La faille de Neyele Lake définit, à cette latitude, l'extrême limite orientale de l'entité structurale résultant de la déformation cordillérienne, qui met en jeu les strates du Paléozoïque Les travaux antérieurs des compagnies pétrolières dans la région ont ciblé de possibles réservoirs dans les strates enfouies du Cambrien.
GEOSCAN ID292174