GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreCoastal geoscience for sustainable development in Nunavut: 2012 activities
AuteurJames, T S; Whalen, D J R; Jenner, K A; Hatcher, S V; Ulmi, M; Forbes, D L; Manson, G K; Henton, J A; Craymer, M R
SourceCanada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities 2012, 2013 p. 143-150
LiensOnline-Enligne
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120349
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC86O/14; 76M/14; 76M/15; 76N/01; 77A/04; 77D/02; 66A/08
Lat/Long OENS-117.0000 -102.0000 69.5000 66.5000
Lat/Long OENS -96.5000 -96.0000 64.5000 64.2500
Sujetsétudes côtières; milieu côtièr; érosion côtière; gestion côtière; changements du niveau de la mer; variations du niveau de la mer; géologie marine
Illustrationslocation maps; aerial photographs; plots
ProgrammeInfrastructure côtière, Géosciences de changements climatiques
RésuméEn partenariat avec le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut, les scientifiques du Secteur des sciences de la Terre de RNCan et leurs collaborateurs ont mené des travaux dans plusieurs régions où l'industrie des ressources est active au Nunavut, dans le cadre du projet d'infrastructure côtière du programme Géosciences des changements climatiques du Secteur des sciences de la Terre. Ces activités ont porté sur la caractérisation du littoral, l'instabilité côtière, le changement du niveau de lamer, les dangers menaçant la zone côtière et la vulnérabilité dans le contexte du changement climatique. Une mosaïque d'images satellites (SPOT) et l'interprétation de la vidéo côtière du golfe de Coronation et des régions environnantes permettent d'établir une caractérisation de base de la côte. Les applications potentielles comprennent l'évaluation de l'accessibilité et de la nature des sites portuaires candidats, et l'évaluation des ressources en granulats disponibles. Une étude sur le changement côtier de Kugluktuk révèle que la côte sur laquelle est érigée l'agglomération est en grande partie stable, mais qu'elle connaît des changements rapides près du port et sur les îles du delta de la rivière Coppermine, ainsi qu'une érosion localisée des berges dans la ville. Une évaluation des risques côtiers à Iqaluit, capitale du Nunavut, révèle que l'infrastructure est menacée par la montée des eaux. Contrairement à Iqaluit, une projection du niveau de lamer par rapport à la décharge du lac Baker indique que le niveau de lamer devrait continuer de baisser tout au long du XXIe siècle en raison du degré important de soulèvement des terres.
GEOSCAN ID292145