GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePermafrost characterization at the Iqaluit International Airport, Nunavut, in support of decision-making and planning
AuteurLeBlanc, A -M; Mathon-Dufour, V; Allard, M; Oldenborger, G A; Short, N; L'Hérault, E; Sladen, W E
SourceCanada-Nunavut Geoscience Office, Summary of Activities 2012, 2013 p. 131-142 (Accès ouvert)
LiensOnline - En ligne
Année2013
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120347
ÉditeurBureau géoscientifique Canada-Nunavut
Documentpublication en série
Lang.anglais
Mediapapier
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC25N/15
Lat/Long OENS -68.5667 -68.5333 63.7667 63.7333
Sujetspergélisol; congélation du sol; glace fossile; températures au sol; crevasses de gel; soulèvement par le gel; imagerie par satellite; analyses thermiques; regimes thermiques; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; géologie de l'ingénieur
Illustrationslocation maps; graphs; profiles; images
ProgrammeBureau géoscientifique Canada-Nunavut, Programme de financement
RésuméL'aéroport international d'Iqaluit est une infrastructure stratégique de grande importance au bien-être des résidents de l'Est de l'Arctique canadien. Avec l'augmentation du trafic passagers et des activités d'exploration et de mise en valeur minière dans l'Arctique, il devient impératif d'améliorer cette importante installation régionale. Les travaux proposés de rénovation et d'agrandissement de l'aéroport international d'Iqaluit doivent tenir compte des problèmes actuels de tassement dû au dégel et de fissuration gélivale qui touchent le revêtement et l'assise de la piste et des voies de circulation. Le réchauffement climatique rendra également nécessaire la mise en place d'améliorations additionnelles à la conception technique en vue de permettre l'adaptation aux conditions changeantes touchant le terrain et l'environnement. Afin d'éclairer la prise de décisions et de réduire les risques auxquels doivent faire face les investissements publics dans les infrastructures de transport et le développement des ressources dans le Nord, le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut, Ressources naturelles Canada et l'Université Laval ont entrepris en 2010 une étude conjointe sur la sensibilité du pergélisol et les conditions du terrain de l'aéroport. En 2012, des études géophysiques, y compris des levés de résistivité électromagnétique et électrique, ont été réalisées pour mieux caractériser le pergélisol et suivre l'évolution spatiale et saisonnière de la teneur en eau non gelée dans les zones sensibles. L'acquisition d'images RADARSAT-2 a également été achevée à l'été 2012 et a fourni pour une deuxième année des données sur les mouvements de la surface du sol au moyen de la cartographie par interférométrie radar à synthèse d'ouverture. Les résultats d'une année de données sur la température du sol sous la piste et l'interprétation des levés géophysiques et des données de télédétection indiquent ce qui suit :1) la température du pergélisol est légèrement plus chaude et la couche active est légèrement plus épaisse sous la piste que dans le sol environnant non aménagé; 2) le front de dégel sous la piste traverse le remblai existant vers les sédiments sous-jacents, en grande partie deltaïques et de nature glaciomarine, et, ainsi, le tassement dû à la fonte des coins de glace va probablement se poursuivre; 3) les anomalies de la conductivité électrique sous la voie de circulation A et sous au moins une section de la piste sont associées à des problèmes de tassement localisé; et 4) les données obtenues par interférométrie radar à synthèse d'ouverture sur le mouvement de la surface dû au travail du gel et du dégel présentent un haut degré de corrélation avec la géologie de surface sous-jacente.
GEOSCAN ID292139