GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSedimentary architecture of a deeply karsted Precambrian - Cambrian unconformity, Victoria Island, Northwest Territories
TéléchargerTéléchargements
AuteurMathieu, J; Turner, E C; Rainbird, R H
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-1, 2013, 18 pages, https://doi.org/10.4095/292099
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292099
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC87H/05
Lat/Long OENS-116.0000 -115.0000 71.5000 71.2500
Sujetsdiscordances; roches sédimentaires; carbonates; grès; topographie karstique; structures sédimentaires; dolomites; altération hydrothermale; Formation de Wynniatt ; sédimentologie; stratigraphie; Précambrien; Cambrien; Paléozoïque
Illustrationslocation maps; photographs; tables; stratigraphic columns; diagrams
ProgrammeMétaux communs - Île Victoria (T.N-O. et Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2013 03 04
RésuméPrès du fond de l'inlet Minto, sur l'île Victoria (Arctique canadien), une discordance profondément karstifiée sépare les roches carbonatées protérozoïques de la Formation de Wynniatt du grès cambrien sus-jacent. Des paléocavernes remplies de grès, mesurant des centaines de mètres de largeur et des dizaines de mètres de hauteur, sont situées stratigraphiquement environ 10 à 15 m sous le contact stratigraphique nominal entre les roches du Protérozoïque et du Cambrien; la position relative des paléo-cavernes par rapport à la surface de discordance principale laisse supposer un développement le long d'une paléointerface vraisemblablement associée à la surface de la nappe d'eau souterraine. Des réseaux de lapiés (fentes de dissolution) et des tours karstiques sont présents dans la Formation de Wynniatt tout près de la discordance. Le grès à stratification oblique qui surmonte la discordance contient des structures de grès columnaires verticales inusitées, de plusieurs décimètres à plusieurs mètres de diamètre, qui recoupent nettement le litage et présentent une faible stratification concentrique. Ces structures en forme de piliers sont attribuées à l'écoulement d'eau par des sources sous-marines, là où les eaux souterraines circulant à travers le réseau karstique émergeaient sur le fond marin du Cambrien. Les piliers sont plus densément groupés dans la partie la plus septentrionale de l'affleurement de grès, tandis que leur nombre diminue vers le sud, ce qui donne à penser que le rivage et la source de la charge hydraulique se situaient au nord de la zone d'étude.
GEOSCAN ID292099