GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreA revised hydrostratigraphic framework model of Halton Till in the Greater Toronto area, Ontario
TéléchargerTéléchargements
AuteurSharpe, D R; Russell, H A J
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2013-9, 2013, 31 pages, https://doi.org/10.4095/292098
Année2013
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292098
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéePhoto(s) de RNCan dans cette publication
Formatspdf
ProvinceOntario
SNRC30M/05; 30M/11; 30M/12; 30M/13; 30M/14; 30M/15; 30M/16; 31D/01; 31D/02; 31D/03; 31D/04; 31D/06; 31C/04; 40P/09; 40P/16
Lat/Long OENS-80.0000 -78.0000 44.5000 43.2500
Sujetseau souterraine; circulation des eaux souterraines; ressources en eau souterraine; régimes des eaux souterraines; topographie; caractéristiques structurales; dépôts glaciaires; dépôts glaciolacustres; établissement de modèles structuraux; lithostratigraphie; tills; sables; silts; argiles; graviers; moraines; eau souterraine; aquifères; litage; textures; buttes; kettles; evolution du bassin; géométrie du bassin; trous de mine; Moraine d'Oak Ridges ; Till de Newmarket ; Till d'Halton ; hydrogéologie; stratigraphie; Cénozoïque; Quaternaire
Illustrationslocation maps; tables; photographs; ternary diagrams; stratigraphic columns; block diagrams
ProgrammeAquifer Assessment & support to mapping, Géoscience des eaux souterraines
Diffusé2014 01 03
RésuméLe Till de Halton, cartographié au sud de la Moraine d'Oak Ridges depuis l'escarpement du Niagara vers l'est jusqu'à Pontypool, était traditionnellement interprété comme le produit d'une réavancée de glace tardiglaciaire provenant du bassin du lac Ontario, causée par les conditions climatiques, qui aurait déposé du till sableux à surface modelée en drumlins. Les techniques d'analyse de bassin, le profilage sismique, la description visuelle de coupes naturelles et de carottes, ainsi que la géophysique en forage sont intégrés à une cartographie détaillée afin de réviser le cadre sédimentaire et stratigraphique du Till de Halton. L'intégration du processus glaciologique permet une réinterprétation des modèles de dépôt du Till de Halton.
Les données de terrain et les données de carottage permettent de décrire le Till de Halton comme un diamicton boueux, contenant peu de clastes, avec des interstrates de sédiments classés. Il présente un caractère transitoire assurant le passage du bas vers le haut des sables et graviers de la Moraine d'Oak Ridges à des unités de rythmites granoclassées de sable, de silt et d'argile, avec des interstrates de sable, de gravier et de diamicton boueux. Il peut parfois reposer abruptement sur les sédiments sableux et pierreux du Till de Newmarket et des coupes transversales montrent que les sédiments du Till de Halton remplissent les dépressions du bassin et s'amincissent sur les lobes de sédiments de la Moraine d'Oak Ridges.
L'architecture et les faciès sédimentaires du Till de Halton sont réinterprétés à la faveur d'un modèle de dépôt glaciolacustre en bordure d'une marge glaciaire oscillante. Le contact inférieur de transition avec les sédiments de la Moraine d'Oak Ridges et la granodécroissance ascendante au sein des sédiments du Till de Halton témoignent du ralentissement du courant et de la sédimentation dans des milieux glaciolacustres proglaciaires à plus faible énergie. La sédimentation glaciolacustre est indiquée par la granulométrie décroissante des débris dans les sédiments (riches en boue) et par le style progressif de la sédimentation. La boue à lamination rythmique, les interstrates de diamicton et les intraclastes indiquent un écoulement de débris proglaciaire dans un bassin fermé soumis à la charge d'une marge de glacier semi-flottante. Les données sur les paléoécoulements indiquent un transport vers l'ouest de sable fin et de boue provenant d'un milieu de dépôt à sédimentation sableuse, chenalisé et à haute énergie de la Moraine d'Oak Ridges, à l'est. Le modèle de dépôt du Till de Halton peut s'appliquer à d'autres unités de diamicton boueux dans le bassin des Grands Lacs.
GEOSCAN ID292098