GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreAn assessment of surficial geology, massive ice, and ground ice, Tuktoyaktuk Peninsula, Northwest Territories: application to the proposed Inuvik to Tuktoyaktuk all-weather highway
TéléchargerTéléchargements
LicenceVeuillez noter que la Licence du gouvernement ouvert - Canada remplace toutes les licences antérieures.
AuteurSmith, I R; Duong, L
SourceCommission géologique du Canada, Dossier public 7106, 2012, 42p., https://doi.org/10.4095/292017 (Accès ouvert)
LiensMetadata - Métadonnées
Année2012
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentdossier public
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/292017
Mediaen ligne; numérique
Référence reliéeCette publication est reliée Rampton, V N; (1987). Surficial Geology, Tuktoyaktuk Coastlands, District of Mackenzie, Northwest Territories, Commission géologique du Canada, Carte série "A" no. 1647A
Lienslisez-moi
Formatspdf; rtf; mxd; shp; xml; html; txt
ProvinceNunavut
SNRC107B/07; 107B/10; 107B/15; 107B/16; 107C/01; 107C/02; 107C/07; 107C/08
RégionTuktoyaktuk Peninsula; Inuvik; Tuktoyaktuk; Husky Lakes
Lat/Long OENS-134.0000 -132.5000 69.5000 68.2500
Sujetsdépôts glaciaires; elements glaciaires; topographie glaciaire; glace massive; glace fossile; antecedents glaciaires; tills; pergélisol; lithostratigraphie; pingos; elements d'appropriation à la construction; lithologie; glissements; structures de glissement; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; Nature et environnement
Illustrationscartes de localisation; graphiques
ProgrammeGéosciences de changements climatiques, Renforcement de la résilience des communautés canadiennes face aux changements climatiques
Diffusé2012 11 01
Résumé(non publié)
Ce rapport utilise les diagraphies lithostratigraphiques des foreurs sismiques comme base pour comparer les cartes et les rapports publiés précédemment sur la géologie de surface, la glace massive et la glace souterraine, sur la péninsule de Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest. Les zones de contact entre la glace fluvio-glaciaire et les dépôts d'épandage fluvio-glaciaire, ainsi que les sédiments lacustres en terrain thermokarstique sont moins étendues, tandis que les zones de couverture de till sont plus étendues. Environ 2% de tous les trous de sonde contiennent des enregistrements de glace massive, elle est plus abondante entre 4 et 14 m de profondeur, et se situe principalement aux contacts lithostratigraphiques (73%). Sur la péninsule de Tuktoyaktuk, la moitié (52 %) des enregistrements de glace massive se trouve dans des zones de couverture de till de surface, et elle est largement recouverte de dépôts "triés + triés, fins" (72 %). Des différences spatiales, lithostratigraphiques et d'épaisseur importantes sont observées dans d'autres régions physiographiques. Les enregistrements de glace souterraine par trous de sonde sont plus courants (13 % de tous ces enregistrements), en particulier dans la zone tampon de 15 km entourant la route proposée entre Inuvik et Tuktoyaktuk (18,4 %), bien qu'il soit reconnu que beaucoup de ces enregistrements peuvent être liés à des dépôts de glace massifs et que les foreurs ne signalent généralement pas la présence de glace souterraine. Il existe un désaccord important entre les occurrences de glace massive et de glace souterraine basées sur des trous de forage et les cartes de pergélisol et de glace souterraine existantes qui ont été établies sur la base d'associations de glace souterraine liées à la géologie de surface. Les changements dans la classification de la géologie de surface expliquent en partie ce désaccord. Ailleurs, on constate simplement que la glace souterraine est plus abondante dans différents types de gisements qu'on ne le supposait auparavant. On prétend que l'intégration d'abondantes données lithostratigraphiques par trous de sonde permet une reconstruction plus fiable de la géologie de surface, de la glace massive et des conditions de la glace souterraine dans la péninsule de Tuktoyaktuk. Les données et les synthèses présentées peuvent mieux informer les évaluations de la stabilité de l'ingénierie et du paysage, et de même identifier les zones où des enquêtes et des inspections plus détaillées sur le terrain sont probablement nécessaires dans le cadre d'une proposition de développement d'infrastructure.
GEOSCAN ID292017