GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreWidespread erosion and mass failure from the 51 Ma Montagnais marine bolide impact off southwestern Nova Scotia, Canada
AuteurDeptuck, M E; Campbell, D C
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 49, issue 12, 2012 p. 1567-1594, https://doi.org/10.1139/e2012-075 (Accès ouvert)
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120241
ÉditeurÉditions Sciences Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/e2012-075
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceRégion extracotière de l'est; Nouvelle-Écosse
Lat/Long OENS -67.0000 -59.0000 41.0000 38.0000
Sujetscratères météoriques; cratères; glissements de pentes; talus continental; biostratigraphie; sedimentation; érosion; transport des sediments; Plate-Forme de Néo-écossaise; géologie des dépôts meubles/géomorphologie; sédimentologie
Illustrationslocation maps; schematic models; geochronological charts; seismic profiles
ProgrammeAnalyse de bassin et ressources géoscientifiques, Géoscience en mer
RésuméLe cratère d'impact Montagnais, 51 Ma, sur la plateforme externe Scotian, est bien connu mais les effets potentiels de l'impact sur la pente et l'élévation du cratère du côté de la mer sont, jusqu'à présent, demeurés mal compris. Grâce à une corrélation sismique détaillée et l'établissement de liens avec des puits disponibles, nous définissons une triple subdivision stratigraphique sismique pour les strates du Crétacé supérieur à l'Éocène sur la plateforme et la pente, étalonnée en se basant sur les plus récents résultats biostratigraphiques. En utilisant ce cadre, nous identifions un certain nombre de produits de déposition et d'érosion qui concordent dans le temps avec un événement d'impact à l'Yprésien tardif (à l'intérieur des limites de la résolution sismique et biostratigraphique). Nous relions une série de ruptures d'escarpements proéminents sur la plateforme externe et la partie supérieure de la pente à un vaste dépôt unique de transport de masse (MTD) sur la partie inférieure de la plateforme continentale, la partie en élévation et la plaine abyssale. Le matériel de rupture s'est amassé dans un grand champ de débris que nous nommons ici le « Montagnais MTD ». Il couvre une superficie ?93 000 km2 et il atteint une distance de 580 km du site d'impact où son extrémité distale chevauche la chaîne de monts sous-marins de la Nouvelle-Angleterre, ce qui en fait l'une des plus grosses avalanches de débris sur Terre. Nous interprétons ces dépôts, et le patron associé d'érosion du côté continental, comme étant les produits d'un vaste effondrement de la bordure causé par une combinaison de tremblements de terre et des tsunamis qui en ont découlé, déclenchés par l'événement d'impact Montagnais. La présente étude donne un aperçu des effets potentiels des événements d'impact marins sur la plateforme externe, tout juste à l'aval des sites d'impact, et de leurs effets, lesquels s'atténuent avec l'accroissement de la distance le long de la bordure.
GEOSCAN ID291928