GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreFault reconstructions using aeromagnetic data in the Great Bear magmatic zone, Northwest Territories, Canada
AuteurHayward, N; Corriveau, L
SourceCanadian Journal of Earth Sciences vol. 51, no. 10, 2014 p. 927-942, https://doi.org/10.1139/cjes-2014-0035
Année2014
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120218
ÉditeurNRC Press
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.1139/cjes-2014-0035
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceTerritoires du Nord-Ouest
SNRC85M; 85N; 86E; 86L; 86K; 86F
Lat/Long OENS-120.0000 -116.0000 67.0000 63.0000
Sujetsanalyses structurales; caractéristiques structurales; failles; levés aéromagnétiques; interprétation aéromagnétique; Zone de Great Bear Magmatic ; Orogène de Wopmay ; géologie structurale; géophysique
Illustrationslocation maps; tables; plots
ProgrammeGisements polymétalliques - Zone magmatique du Grand lac de l'Ours (T.N-O.), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméLa zone magmatique de Great Bear, située dans l'orogène Wopmay, est une ceinture âgée de 1,875 à 1,84 Ga, d'une
longueur de 450 km et d'une largeur de 100 km; elle est composée de roches volcaniques et de roches plutoniques associées,
lesquelles sont interprétées comme étant un arc magmatique datant du Paléoprotérozoïque. La ceinture, qui contient une
minéralisation d'importance économique, a été plissée et par la suite recoupée par un essaim de failles de décrochement faisant
partie d'un système régional de failles conjuguées, interprétées comme le résultat de la collision terminale du terrane Nahanni - Fort
Simpson. Les reconstructions des failles, basées sur l'interprétation de données aéromagnétiques et de cartes géologiques,
fournissent des modèles de premier ordre des mécanismes de déformation associés à sa dissection par des failles de décrochement
a` direction nord-est; les données permettent aussi la configuration de la zone magmatique de Great Bear avant les
déformations. Selon les modèles, la rotation du bloc autour d'un axe vertical (déformation plane) d'environ 4,5° peut expliquer
les rejets des failles au sud, mais il faut une plus grande rotation pour expliquer plusieurs des déplacements au nord. Toutefois,
les rejets sur les failles décrochantes qui longent le district de la rivière Camsell sont supérieurs à ce qui peut être expliqué par
le seul modèle de rotation d'un bloc autour d'un axe vertical et ils pourraient comprendre une composante de déformation de
contraction, au Mésoprotérozoïque, associée à l'orogène Racklan-Forward. Après la reconstruction, une altération alcaline
d'oxyde de fer et une minéralisation associée, précédant les failles de décrochement, forment une paire de zones à tendance nord
sur les bordures est et ouest de la ceinture. Selon nous, ces zones, dont l'affleurement est relié à un vaste plissement synclinal de
quelques-unes des plus vieilles roches de la zone magmatique de Great Bear, sont des endroits cibles pour l'exploration de
gisements oxyde de fer, cuivre, or (IOCG) à la fois dans les affleurements et les sous-affleurements.[Traduit par le Rédaction]
GEOSCAN ID291877