GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitrePreliminary characterization of metamorphism on Cumberland Peninsula, Baffin Island, Nunavut
TéléchargerTéléchargements
AuteurHamilton, B M; Pattison, D R M; Sanborn-Barrie, M; Young, M D
SourceCommission géologique du Canada, Recherches en cours (En ligne) no. 2012-9, 2012, 20 pages, https://doi.org/10.4095/291530
Année2012
ÉditeurRessources naturelles Canada
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.4095/291530
Mediaen ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceNunavut
SNRC16E; 16K; 16L; 16M; 26H; 26I/01; 26I/02
Lat/Long OENS-66.5000 -60.5000 67.5000 64.7500
Sujetsgéologie du substratum rocheux; métamorphisme; milieu de métamorphisme; roches métamorphiques; métabasites; métapsammites; faciès métamorphiques; faciès à andalousite; faciès à amphibolite; faciès à granulite; métamorphisme régional; conditions de pression-température; pétrologie ignée et métamorphique; Protérozoïque
Illustrationslocation maps; photographs; photomicrographs; models; diagrams
ProgrammeGisements polymétalliques - Péninsule Cumberland (île de Baffin, Nunavut), GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
Diffusé2012 11 22
RésuméNous présentons une carte métamorphique de la péninsule Cumberland (Nunavut) fondée sur des observations sur le terrain ainsi que des observations pétrographiques de métapélites, de métapsammites et de métabasites. On reconnaît cinq zones métamorphiques dans les métapélites : staurotide+muscovite (faciès des amphibolites inférieur), andalousite+muscovite ainsi que sillimanite+muscovite (toutes deux du faciès des amphibolites intermédiaire), sillimanite±feldspath potassique (faciès des amphibolites supérieur) et cordiérite+grenat±feldspath potassique (faciès des granulites). Ces sous-faciès se partagent respectivement environ 1 %, 5 %, 15 %, 70 % et 9 % des roches métamorphiques de la péninsule Cumberland. La plupart des associations minérales du faciès des amphibolites se sont formées lors d'un épisode de métamorphisme régional au Paléoprotérozoïque. Les roches du faciès des amphibolites inférieur et intermédiaire se situent dans un corridor à contrôle structural de 120 km sur 15 km. Les roches de la zone à sillimanite+muscovite rendent compte d'une croissance séquentielle s'amorçant par la staurotide, passant à l'andalousite, puis se terminant par la sillimanite. Le chemin P-T prograde de la zone à sillimanite+muscovite ainsi que le tracé de la séquence piézothermique de la région traversent le champ de stabilité des phases staurotide+andalousite avec une faible pente P/T, ce qui laisse supposer que le métamorphisme au faciès des amphibolites intermédiaire s'est déroulé à faible pression (3,3-4,1 kbar). Les porphyroblastes dans les roches du faciès des amphibolites sont, pour la plupart, d'origine intertectonique, en référence aux deux phases de déformation du Paléoprotérozoïque, ce qui donne à penser que le métamorphisme régional est de nature orogénique. Deux styles de métamorphisme au faciès des granulites se sont produits avant le métamorphisme régional. Le premier se reconnaît dans un domaine sud-est de roches du faciès des granulites, qui portent en surimpression les effets variables d'un métamorphisme au faciès des amphibolites. Le second s'est formé ultérieurement à proximité de plutons charnockitiques largement dispersés, suggérant un métamorphisme de contact à l'échelle régionale.
GEOSCAN ID291530