GEOSCAN, résultats de la recherche

Menu GEOSCAN


TitreSeismic and geological constraints on the structure and hydrocarbon potential of the northern Whitehorse trough, Yukon, Canada
AuteurWhite, D; Colpron, M; Buffett, G
SourceBulletin of Canadian Petroleum Geology vol. 60, no. 4, 2012 p. 239-255, https://doi.org/10.2113/gscpgbull.60.4.239
Année2012
Séries alt.Secteur des sciences de la Terre, Contribution externe 20120110
Documentpublication en série
Lang.anglais
DOIhttps://doi.org/10.2113/gscpgbull.60.4.239
Mediapapier; en ligne; numérique
Formatspdf
ProvinceYukon
SNRC105E/12; 105E/13; 105E/14; 105L/03; 105L/04; 105L/05; 115H/09; 115H/16; 115I/01; 115I/08
Lat/Long OENS-136.5000 -135.1667 62.3333 61.5000
Sujetsinterpretations sismiques; sismicité; bassins sédimentaires; hydrocarbures; capacité de production d'hydrocarbures; maturation thermique; Groupe de Laberge ; Faille de Teslin ; Faille de Braeburn ; géophysique; combustibles fossiles; géologie structurale; stratigraphie; Mésozoïque; Jurassique; Crétacé
Illustrationslocation maps; stratigraphic sections; cross-sections
Programmebassins sédimentaires du Yukon, GEM : La géocartographie de l'énergie et des minéraux
RésuméBassin sédimentaire du Jurassique précoce et moyen sous-explorée et non-sondée de la Cordillère canadienne septentrionale, la dépression de Whitehorse représente un potentiel gazier et pétrolier. Les roches qui y sont contenues montrent les dépôts d'un avant-arc d'effondrement devenu un bassin transporté synorogénique dans l'orogène naissante de la Cordillère. Le bassin a pris forme sur des terranes d'arc du Trias et d'autres plus anciennes de Stikinie et de Quesnellie et il chevauche localement le complexe d'accrétion de Cache Creek. Après avoir procédé à un levé sismique et à une cartographie du substrat rocheux de la dépression septentrionale de Whitehorse dans le Yukon, les données indiquent que les strates du Jurassique du groupe de Laberge ont jusqu'à 3000 mètres d'épaisseur et sont déformées par des plissements et des failles chevauchantes orientés sud-ouest. En accord avec la transpression dextre associée au déplacement en coulissement le long des failles de Teslin et de Braeburn, dans l'ensemble, ces structures ont une forme en échelon et sigmoïdale. Ces structures ont probablement commencé à prendre forme durant le Jurassique moyen à tardif et à ressortir plus amplement au cours du Crétacé moyen. Les plissements et failles chevauchantes de la dépression septentrionale de Whitehorse présentent des thèmes structuraux convenables dans les régions où les strates du Jurassique ayant une roche mère potentielle et une maturité thermique adéquate se révèlent les plus prometteuses.
GEOSCAN ID291492